Comoros and the EU

UE-Arménie: communiqué de presse conjoint sur le 11e dialogue sur les droits de l'homme

Bruxelles, 26/03/2021 - 11:01, UNIQUE ID: 210326_5
Joint Press Releases

Le 25 mars 2021, l'Union européenne et l'Arménie ont tenu la 11e session de leur dialogue régulier sur les droits de l'homme, cette année en configuration virtuelle. À la suite de l'entrée en vigueur, le 1er mars 2021, de l'accord de partenariat global et renforcé entre l'UE et l'Arménie, les deux parties ont réaffirmé leur volonté de poursuivre sa mise en œuvre. Cet accord engage l'UE et l'Arménie à renforcer encore le respect des libertés fondamentales.

Eamon Gilmore, le représentant spécial de l'UE pour les droits de l'homme, a participé à la discussion. Sa présence a souligné l'importance que l'UE attache aux droits de l'homme dans ses relations avec l'Arménie. Il a donné un aperçu de l'évolution de la situation en matière de droits de l'homme au sein de l'UE, en mettant particulièrement l'accent sur les outils et instruments utilisés par l'UE pour relever certains défis qui se sont posés récemment dans ce domaine.

Au cours de la réunion, l'UE et l'Arménie ont discuté des réformes dans le secteur judiciaire et pénitentiaire, de la politique de lutte contre les discriminations, de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la violence domestique, de la liberté de réunion et d'expression, ainsi que des droits des travailleurs. Les deux parties ont également évoqué les conséquences de la pandémie de COVID‑19 et de la guerre dans la zone de conflit du Haut‑Karabakh sur les droits de l'homme et la situation humanitaire. L'UE a réaffirmé son soutien, y compris au moyen d'une aide humanitaire, à toutes les populations civiles touchées par le conflit. Les engagements de l'Arménie en faveur des droits de l'homme, des droits des travailleurs et de la bonne gouvernance dans le cadre du SPG+ de l'UE ont également été examinés.

Compte tenu des élections anticipées en Arménie, annoncées pour le 20 juin 2021, l'UE et l'Arménie ont accordé une attention particulière aux questions de réforme électorale, au niveau tant national que local. Elles ont fait le point sur les efforts constants déployés par les autorités arméniennes pour préserver l'intégrité du processus électoral et des institutions connexes. Les deux parties ont également discuté des mesures essentielles qui doivent être mises en place pour organiser des élections sûres à la lumière des défis actuels en matière de santé publique.

Lors de la réunion, l'Arménie a confirmé sa détermination à mener des réformes de la justice, et notamment son attachement au principe de l'égalité devant la loi, à l'indépendance de la justice et à un mécanisme efficace d'équilibre des pouvoirs. L'UE et l'Arménie ont fait le point sur la stratégie nationale du pays en matière de droits de l'homme et sur le plan d'action et sa mise en œuvre. Elles ont également discuté du rôle important que jouent les institutions clés, y compris le Bureau des défenseurs des droits de l'homme (médiateur), pour répondre de manière efficace aux questions relatives aux droits de l'homme.

L'UE et l'Arménie ont par ailleurs abordé la stratégie nationale 2019‑2023 pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Les deux parties ont souligné qu'il importe de sensibiliser l'opinion publique et de promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes ainsi que l'autonomisation des femmes, notamment par l'éducation, et ont réaffirmé leur soutien à cette question.

Conformément à sa politique, l'UE a rencontré et consulté des représentants de la société civile arménienne et internationale en amont du dialogue sur les droits de l'homme. La réunion organisée dans le cadre du dialogue a donné lieu à des conclusions opérationnelles assorties d'actions concrètes, qui feront l'objet d'un contrôle et d'un suivi au cours de l'année prochaine.

La délégation arménienne était présidée par M. Avet Adonts, vice‑ministre des affaires étrangères, tandis que la délégation de l'UE était menée par M. Richard Tibbels, chef de la division chargée des relations bilatérales avec les pays du partenariat oriental au Service européen pour l'action extérieure. M. Arman Tatoyan, défenseur arménien des droits de l'homme, et M. Vassilis Maragos, chef d'unité chargé de la coopération avec l'Arménie à la Commission européenne, ont également participé à la réunion.

Languages: