Comoros and the EU

Programme de l’UE pour un multilatéralisme renouvelé

18/02/2021 - 12:45
News stories

Dans le monde d’aujourd’hui marqué par d’importants changements de pouvoir géopolitiques et économiques, le multilatéralisme est le moyen le plus efficace de régir les relations mondiales de manière mutuellement bénéfique. Les défis mondiaux croissants, tels que la pandémie de COVID-19, le changement climatique, les conflits et l’extrême pauvreté dans de nombreuses régions du monde, ne rendent que trop évidente la nécessité d’une coopération multilatérale fondée sur les principes fondamentaux du droit international et les valeurs universelles.

À la lumière de ces défis et perspectives, la Commission européenne et le haut représentant présentent un ensemble de propositions stratégiques pour un nouveau programme multilatéral fournissant des résultats pour tous dans le monde complexe d’aujourd’hui.

“Multilateralism matters because it works. But we cannot be ‘multilateralists’ alone. At a time of growing scepticism, we must demonstrate the benefit and relevance of the multilateral system”, said the HRVP Josep Borrell.

CE QUE L’UNION VEUT

  • Œuvrer en faveur d’un multilatéralisme renouvelé, fondé sur des règles et adapté au 21e siècle, au service de la gouvernance mondiale ainsi que des intérêts et valeurs de l’UE et du monde entier.
  • Défendre les valeurs universelles et le droit international, y compris les droits de l’homme, et promouvoir des programmes mondiaux tels que les objectifs de développement durable et l’accord de Paris.
  • Tirer pleinement parti de son poids politique, diplomatique et économique.
  • Promouvoir la réforme, l’efficacité et l’efficience du système multilatéral et un multilatéralisme véritablement inclusif dans le cadre duquel les pouvoirs publics, la société civile, le secteur privé, le monde universitaire et d’autres parties prenantes travaillent de concert.
  • Renforcer le leadership de l’UE et faire un meilleur usage de sa capacité à jouer un rôle d’organisateur, de médiateur impartial et de passerelle.
  • Approfondir les partenariats et les alliances avec les pays tiers ainsi qu’avec les organisations multilatérales et régionales, et consolider les coalitions autour des priorités essentielles.
  • Être le meilleur allié des partenaires multilatéraux, mais exiger une transformation et des relations véritablement stratégiques.
  • Assurer une plus grande cohérence entre la diplomatie multilatérale et la diplomatie bilatérale.
  • Agir en collaboration avec les États membres pour parler d’une seule voix.

CE QUE L’UE FERA POUR Y PARVENIR

Promouvoir et défendre les droits de l’homme, faire du monde un lieu de vie plus sûr

  • Prévenir les conflits et y mettre fin.
  • Défendre les normes et valeurs universelles, la démocratie et les droits de l’homme pour tous.
  • Protéger les défenseurs des droits de l’homme, veiller à ce que la société civile ait une voix forte.

L’UE appuie de tout son poids l’appel lancé par le secrétaire général des Nations unies en faveur d’un cessez-le-feu mondial et d’un soutien renforcé aux processus de paix dans le monde entier.

L’UE soutient la mise en œuvre de l’«appel à l’action» lancé par le secrétaire général des Nations unies pour faire progresser et protéger les droits de l’homme de tous les êtres humains.

Garantir l’accès universel aux vaccins contre la COVID-19

  • Renforcer le financement de la recherche, la production et la fourniture de vaccins sûrs dans le monde entier.
  • Veiller à ce que les vaccins soient accessibles dans tous les pays.
  • Renforcer le système de santé mondial.

L’UE et ses États membres ont engagé plus de 850 millions d’euros en faveur de COVAX pour acquérir et livrer des vaccins aux pays à revenu faible et intermédiaire, dans le cadre de l’objectif collectif visant à acheter 2 milliards de doses de vaccin d’ici la fin de 2021.

L’UE joue un rôle de premier plan dans la réforme de l’OMS à Genève afin de renforcer ses capacités internationales de préparation et de réaction aux urgences sanitaires.

Renforcer la reprise mondiale et lutter contre les inégalités

  • Faire face aux conséquences socio-économiques de la pandémie et ne laisser personne de côté.
  • Construire des sociétés justes et inclusives, placer les femmes au centre.
  • Stimuler la croissance économique et l’emploi.

L’approche de l’équipe d’Europe a mobilisé environ 38,5 milliards d’euros pour venir en aide aux plus vulnérables dans la lutte contre la pandémie et ses conséquences socio-économiques.

L’UE a proposé une initiative pour la relance au niveau mondial liant des investissements et des allègements de dette au programme à l’horizon 2030 afin de garantir une trajectoire de l’après-COVID-19 qui soit porteuse d’une réelle transformation.

Remporter la course contre le changement climatique et rétablir notre relation avec la nature

  • Parvenir à la neutralité climatique d’ici le milieu du siècle.
  • Prévenir la perte de biodiversité.
  • Préserver les écosystèmes et les ressources naturelles.

L’UE sera climatiquement neutre en 2050, conformément à l’ambition définie dans le pacte vert pour l’Europe.

L’UE encourage d’autres pays à relever leurs niveaux d’ambition en matière de climat, à atteindre les objectifs de l’accord de Paris et d’autres accords tels que la convention sur la biodiversité.

Établir des règles mondiales pour les nouvelles technologies numériques

  • Soutenir l’élaboration de cadres normatifs pour l’intelligence artificielle.
  • Promouvoir la protection des données à caractère personnel.
  • Protéger les droits de l’homme en ligne.

L’UE continuera de mettre en place des partenariats stratégiques afin de façonner la stratégie numérique mondiale.

Moderniser les institutions mondiales

  • Redynamiser les Nations unies pour relever efficacement les défis du 21e siècle.
  • Jouer un rôle moteur dans la réforme d’autres institutions internationales, telles que l’Organisation mondiale du commerce.

L’UE continuera de participer activement au processus de réflexion dans le prolongement du 75e anniversaire des Nations unies afin de soutenir les efforts visant à redynamiser un multilatéralisme efficace et inclusif.

L’UE a fourni 30 millions d’euros au fonds à l’appui du programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies pour soutenir la réforme du système de développement et elle versera 27 millions d’euros au fonds fiduciaire à vocation spéciale des Nations unies sur trois ans.

Créer des partenariats et des alliances

  • Renforcer les relations de l’UE avec les Nations unies, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.
  • Coopérer avec des partenaires partageant les mêmes valeurs en vue de défendre principes universels et l'ordre international fondé sur des règles.
  • Promouvoir la coopération thématique et des initiatives communes.

La plateforme internationale sur la finance durable, paraphée par l’UE et d’autres partenaires, regroupe déjà plus de la moitié des émetteurs mondiaux de CO2 et des principales institutions internationales.

L’UE élabore des coalitions et des formats innovants en faveur d’un multilatéralisme inclusif, en coopération avec la société civile, le secteur privé et d’autres parties prenantes, telles que le Forum de Paris sur la paix et le sommet «Finance in Common».

More information

A renewed multilateralism fit for the 21st century: the EU's agenda

HRVP blog: Building multilateralism for the 21st Century