Bonaire and the EU

10 octobre : Journée européenne et mondiale contre la peine de mort

10/10/2019 - 18:54
Voices and views

La Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso se réjouit de la non-application de la peine de mort dans le pays depuis 1988 ainsi que des avancées significatives faites par l'Etat burkinabè vers l’abolition de cette peine, notamment depuis l’adoption de son nouveau code pénal le 31 mai 2018. La Délégation se félicite également que le projet de nouvelle Constitution inclut des dispositions parachevant l'abolition de la peine capitale. Elle vous invite à prendre connaissance de la Déclaration de l’Union européenne suivante :

Déclaration commune de la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et de la secrétaire générale du Conseil de l'Europe à l'occasion de la Journée européenne et mondiale contre la peine de mort

L'Union européenne (UE) et le Conseil de l'Europe s'opposent fermement au recours à la peine de mort en tout temps et en toutes circonstances. La peine de mort est un châtiment cruel, inhumain et dégradant et est contraire au droit à la vie. Elle ne représente pas la justice, mais une vengeance, et son abolition contribue au renforcement de la dignité humaine. LIRE LA SUITE

Rubriques éditoriales: