Andorra and the EU

EUCAP Sahel Niger célèbre la femme à travers les personnels féminins des forces de sécurité intérieure (FSI)

11/03/2020 - 15:16
News stories

Pour célébrer la Journée internationale de la Femme, la mission EUCAP Sahel Niger a organisé ce 10 mars, un séminaire de réflexion sur la promotion des femmes, au sein des Forces de sécurité intérieure (FSI). Cette rencontre a regroupé environ 150 participants dont des FSI, des acteurs de la société civile, des fonctionnaires et des jeunes filles venues des établissements scolaires de Niamey. Elle visait à contribuer durablement et positivement à l’égalité des chances au profit des femmes engagées dans le domaine de la sécurité au Niger.

La réunion a enregistré la participation des femmes et hommes déterminés à promouvoir le genre au sein des FSI et permettre aux méritantes d’avoir une carrière réussie. Elle a également servi de cadre au partage d’expériences grâce aux témoignages des conférenciers. « A cœur vaillant, rien n’est impossible, j’exhorte les jeunes filles à rejoindre les FSI, surtout la police que j’ai servie » a déclaré la Commissaire divisionnaire à la retraite Maria Abdoua, avant d’ajouter que « le secret de la réussite réside dans la rigueur, l’engagement, la disponibilité et surtout l’intégrité ».

Lors des travaux, les participants se sont penchés sur des thèmes tels que les contraintes d’ordre socioculturels qui entravent la participation des femmes aux forces ainsi que les rôles à jouer par les différents acteurs afin de lever les barrières et encourager leur participation.

« L’importance de la participation des femmes au sein des FSI n’est plus à démontrer. En effet, elles jouent un rôle capital dans la collecte des renseignements.  Et qui dit sécurité, dit aussi renseignement » a rappelé le Commissaire Sidikou Moumouni.

La rencontre a permis d’approfondir les réflexions sur la valeur ajoutée de la présence féminine dans les forces et surtout leur rôle dans la protection des femmes et des enfants et dans les actions de rapprochement entre les citoyens et les FSI.

« Ce qui est de nature à motiver les jeunes filles à intégrer les FSI pour un engagement plus efficace en faveur de la sécurité au Niger » a souligné Yasmina, élève au Lycée Issa Korombé de Niamey.