The Delegation of the European Union to Yemen

Mot de l'Ambassadeur John O'ROURKE à l'occasion de la Journée de l'Europe

Alger, 09/05/2021 - 09:42, UNIQUE ID: 210509_8
Speeches of the Ambassador

Chers amis,

Dans sa déclaration du 9 mai 1950, Robert Schuman imaginait une nouvelle forme de coopération politique pour l'Europe, qui instaurerait une paix durable et une amitié réelle entre les pays et les peuples du continent. Il dessinait les bases de la construction européenne telle que nous la connaissons aujourd'hui. Depuis, chaque année à cette date nous célébrons l'idée d'une Europe unie et solidaire avec un fort sentiment de fierté et d'appartenance.

Chaque anniversaire est l'occasion d'une réflexion sur l'année écoulée, et celui-ci, étant la dernière Journée de l'Europe que j’ai l’honneur de marquer en tant qu’Ambassadeur, est également l’occasion d’une brève rétrospective sur les presque 5 années de ma mission dans ce magnifique et mystérieux pays.

Je ne pourrais pas qualifier mon séjour d’avoir été de tout repos. Les relations de l’Union européenne avec l’Algérie sont fortes et diversifiées, mais peuvent être occasionnellement complexes. Tout cela est normal, car, à l’instar du projet européen, l’objectif n’est rien de moins que de rapprocher des systèmes très différents et des sociétés aux identités fortement ancrées. Cela peut parfois paraître une œuvre de Sisyphe, mais, comme le dit Camus, « Il faut imaginer Sisyphe heureux ».  C’est une tâche exaltante ; il va de soi qu’elle est ardue. J’espère avoir servi l’Algérie tout en servant l’Union européenne – en tout état de cause je suis persuadé que l’un n’est pas contraire à l’autre.

Le pays que je quitte dans quelques mois n’est pas le même que celui qui m’a accueilli en 2016. Il y a eu un avant et un après – même plusieurs. Avant et après février 2019, avec le soulèvement digne et solidaire de tout un peuple; avant et après mars 2020, lorsque nous avons pris conscience que la pandémie allait balayer nos certitudes et nos habitudes.

Cette même pandémie qui aujourd’hui encore continue de sévir dans le monde, c’est pour cela que l’UE soutient les efforts de l’Algérie pour la lutte contre cette dernière à travers un ambitieux programme d’aide de 43 millions d’euros, ainsi que par sa contribution au dispositif onusien COVAX. 

Avec mes remerciements à notre « chère » Covid-19, nous n’aurons pas l’occasion de fêter cette journée de l’Europe à l’accoutumé mais nous comptons bien célébrer la 21ème édition du Festival européen qui revient cette été avec un programme de talents algériens qui puiseront leurs inspirations des deux côtés de la méditerranée.

Je ne prétends pas énumérer ici tous les « avants et après », toutes les personnes formidables que j’ai rencontrées ici, les paysages époustouflants que j’ai découverts, les moments forts que j’ai vécu intensément à vos côtés. Le pays que je quitte a changé, et il m’a changé aussi. Comment décrire ma surprise, lors d’un retour d’Europe en 2017, quand, regardant la baie d’Alger depuis mon hublot, j’ai pris conscience du sentiment qui m’habitait que je rentrais à la maison ?  

Pour tout cela, chers amis, je vous remercie sincèrement et vous souhaite une heureuse célébration du 9 mai.