The Delegation of the European Union to Yemen

Livraison des premiers vaccins COVAX en Tunisie - Rôle de l’UE

17/03/2021 - 10:20
News stories

 

Aujourd’hui, 17 mars 2021, la Tunisie reçoit 93 600 doses du vaccin Pfizer/BioNTech qui vont permettre de vacciner les personnels de santé engagés contre la COVID-19 et les personnes les plus vulnérables au virus.

Ce premier lot de vaccins a été acquis dans le cadre du mécanisme multilatéral COVAX, financé en grande partie par l’Union européenne et ses Etats membres. Le mécanisme COVAX est l’un des piliers de l’initiative multilatérale ACT-A (Accélérateur d’outils contre la COVID 19), pilotée par l’Organisation mondiale de la Santé et co-fondée par l’Union européenne, qui vise à coordonner une réponse globale à la Covid-19 qui soit juste et solidaire. Juste parce qu’il serait intolérable que certains aient accès aux moyens de lutter contre la pandémie et d’autres non. Solidaire parce que le virus ne connait pas de frontières et qu’il est dans l’intérêt de tous que l’ensemble de la planète soit protégé.

Dès le début, l'UE et ses Etats-Membres (Team Europe) ont contribué à ce mécanisme avec 2,2 milliards d'euros pour garantir des doses de vaccin agréées par l'OMS dans ces 92 pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, dans le but de faire des vaccins contre la COVID-19 un bien public mondial. COVAX permet de négocier les meilleurs prix avec les laboratoires pour l'achat des vaccins et de subventionner une partie des achats des pays bénéficiaires. COVAX a déjà signé des accords avec Astra Zeneca/Serum Institute of India, Novavax, Pfizer/BioNTech, Janssen/Johnson & Johnson et Sanofi/GSK. Des négociations sont en cours en vue d'élargir encore le portefeuille.

Au total, la Tunisie recevra à travers COVAX, 4,3 millions de doses de vaccin qui lui permettront de couvrir à bas prix suffisamment de doses de vaccins, dont la sûreté et la fiabilité ont été vérifiés de manière transparente, pour immuniser 20% de sa population.

La participation au mécanisme COVAX est un exemple de la solidarité européenne en action. Elle s’inscrit dans la stratégie de vaccination de l'UE de juin 2020 qui a permis à l’UE, en 6 mois, de garantir 2,6 milliards de doses de vaccination, la possibilité d'en partager à terme l'accès avec d'autres pays, notamment au travers l'initiative COVAX.

Pour y arriver, l'UE a soutenu différentes entreprises pour faire progresser la recherche, contribuer au développement de vaccins et accroître leurs capacités de production, avec un budget de 3,9 milliards d'euros. Les autorisations conditionnelles de mise sur le marché européen pour les vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca  et Janssen/Johnson & Johnson ont été données sur la base d'évaluations approfondies de la sécurité, de l'efficacité et de la qualité des vaccins par l'Agence européenne des médicaments. Ces évaluations rigoureuses facilitent également les analyses des vaccins par d'autres pays (comme la Tunisie) qui comptent les mettre sur leurs propres marchés.

Le partage de vaccins avec des pays partenaires, dont la Tunisie, n'est pas seulement une question de solidarité internationale, mais est aussi dans l'intérêt de l'UE, afin de contribuer à briser le cercle vicieux des nouvelles mutations et, enfin, de réduire le risque pour la santé de tous. Face à la pandémie, le nationalisme vaccinal est une impasse : les seules réponses efficaces seront globales, coordonnées et solidaires.