The Delegation of the European Union to Yemen

Syrie: déclaration de la porte-parole sur les attaques militaires contre des civils à Idlib

Brussels, 23/01/2020 - 10:58, UNIQUE ID: 200123_3
Statements by the Spokesperson

Au cours de ces derniers jours, les frappes aériennes menées par le régime syrien et ses alliés dans le nord-ouest de la Syrie ont fait au moins 35 morts, dont beaucoup de civils, de femmes et d'enfants. Un autre cessez-le-feu a encore été bafoué. Plus de 350 000 civils ont été déplacés au cours du seul mois écoulé.

La reprise de l'offensive à Idlib, y compris les frappes aériennes et les bombardements répétés visant des civils, est inacceptable et doit cesser. L'UE continuera de réexaminer les sanctions contre le régime de Bachar al-Assad tant que ces attaques brutales se poursuivront.

Nous soulignons qu'il est absolument indispensable de garantir un accès rapide, sûr et sans entrave aux organisations humanitaires, afin qu'elles puissent acheminer l'aide humanitaire à tous les civils qui en ont besoin. Les "couloirs humanitaires" ne peuvent se substituer au respect plein et entier du droit international humanitaire.

La présence à Idlib de groupes terroristes désignés par les Nations unies est un sujet de préoccupation pour tous. La lutte contre ces groupes, conformément à l'autorisation des Nations unies, ne permet toutefois pas d'ignorer le droit international humanitaire.

La priorité demeure d'œuvrer à un règlement politique durable sous les auspices des Nations unies, conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies. La poursuite des hostilités à Idlib risque de compromettre l'espoir d'un règlement négocié du conflit, qui constitue la seule voie à suivre.

 

Languages: