The Delegation of the European Union to Yemen

Réunion des dirigeants de l'UE, d'Amérique latine et des Caraïbes: Unir nos forces pour une reprise post-COVID durable - Communiqué de presse du Président Michel et de la Présidente Von der Leyen

Brussels, 03/12/2021 - 17:04, UNIQUE ID: 211203_11
Press releases

Réunion des dirigeants de l'UE, d'Amérique latine et des Caraïbes: Unir nos forces pour une reprise post-COVID durable - Communiqué de presse du président Michel et de la présidente von der Leyen

Les dirigeants de l'Union européenne (UE) et d'Amérique latine et des Caraïbes (ALC) ont tenu une réunion virtuelle le 2 décembre 2021. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a présidé la réunion, représentant l'UE aux côtés de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Le haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, participait également à la réunion. Les chefs d'État ou de gouvernement de 7 pays ALC, exerçant les présidences d'organisations régionales et sous-régionales en 2021(1), ont participé à la réunion.

Déclaration du président Michel: "La réunion des dirigeants d'aujourd'hui est une étape importante pour relancer le dialogue entre l'UE et l'Amérique latine et les Caraïbes au plus haut niveau, après six ans d'interruption. Nous espérons qu'elle constituera également un tremplin vers un véritable sommet birégional dès que les conditions le permettront. Plus que jamais, notre association stratégique présente un intérêt géopolitique: ensemble, l'UE et l'ALC représentent près d'un tiers des membres des Nations unies et comptent sept membres du G20. Nous pouvons donc jouer un rôle décisif pour façonner le programme multilatéral et relever les grands défis mondiaux tels que la COVID-19, le développement durable et le changement climatique."

Déclaration de la présidente von der Leyen: "Nos régions sont des partenaires essentiels. Nous partageons une culture et des valeurs, nous soutenons le multilatéralisme et nous sommes liés par le commerce et les investissements. Sur la base de ces liens, l'UE est prête à collaborer avec l'Amérique latine et les Caraïbes en vue d'une reprise durable, numérique et inclusive sur le plan social. La stratégie intitulée "Global gateway", que nous venons de lancer, peut faire avancer ce partenariat. Il s'agit d'un modèle montrant comment l'Europe peut établir des liens plus résilients avec ses partenaires dans le monde entier. Au cours de la pandémie de coronavirus, l'UE et ses États membres ont prouvé leur solidarité. Nous avons soutenu les pays de la région au moyen de vaccins destinés à répondre aux besoins urgents en matière de soins de santé et au moyen de financements visant à faire face aux conséquences socio-économiques, en particulier parmi les groupes les plus vulnérables. Nous devons à présent travailler ensemble pour apporter une réponse pérenne à la crise."

Dans le prolongement de la réunion ministérielle informelle UE-ALC tenue à Berlin le 14 décembre 2020, les dirigeants ont tenu des discussions sur le thème "Unir nos forces pour une reprise post-COVID durable".

Au cours de la réunion, les dirigeants de l'UE ont:

  • Réaffirmé qu'ils étaient prêts à intensifier leur coopération pour faire face à la pandémie de COVID-19. En tant qu'équipe Europe et avec les États membres, l'UE a déjà fourni 3 milliards d'euros d'aide immédiate en matière de santé à l'ALC. L'UE a exporté plus de 130 millions de doses de vaccin vers les pays ALC. L'UE est un contributeur de premier plan au dispositif COVAX, qui a fourni plus de 50 millions de doses à la région. En outre, les États membres de l'UE ont donné 10 millions de doses supplémentaires à près de la moitié des pays ALC. La Banque européenne d'investissement (BEI) accordera à l'Argentine un prêt d'environ 85 millions d'euros pour financer des initiatives en matière de résilience et de préparation aux pandémies, ainsi que pour soutenir l'achat de vaccins. L'UE est prête à étudier les possibilités de soutenir la production et la distribution de vaccins dans la région;
  • Souligné la nécessité d'améliorer la préparation future en matière de santé. L'UE est prête à soutenir des initiatives régionales telles que le plan de la CEPALC des Nations unies pour l'autosuffisance en matière de santé en Amérique latine et dans les Caraïbes, approuvé lors du récent sommet de la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (CELAC), et les efforts en cours avec l'Organisation panaméricaine de la santé. L'UE a également rappelé l'importance d'une réponse multilatérale et a invité les partenaires LAC à soutenir les travaux relatifs à un nouvel instrument international sur la prévention, la préparation et la réaction face aux pandémies;
  • Annoncé que 3,4 milliards d'euros seront mis à la disposition de l'ALC au titre de l'IVCDCI - Europe dans le monde (2021-2027) afin de soutenir une reprise durable à long terme après la pandémie. Le Fonds européen pour le développement durable Plus (FEDD+) constituera un nouveau volet de ce programme et vise à mobiliser plus de 12 milliards d'euros d'investissements publics et privés dans la région. Au moins 800 millions d'euros seront réservés pour soutenir les Caraïbes et la mise en œuvre de l'accord post-Cotonou;
  • Souligné que la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité devait être une priorité absolue pour les deux régions. L'UE prépare actuellement une initiative Équipe Europe visant à soutenir les efforts tendant à mettre fin à la déforestation en Amazonie. L'UE a rappelé sa contribution de 1 milliard d'euros à l'engagement mondial en faveur du financement des forêts annoncé à Glasgow, un programme de soutien d'une durée de 5 ans destiné à aider les partenaires du monde entier à protéger, reconstituer et gérer durablement les forêts. Une nouvelle édition du programme Euroclima+ soutiendra les partenaires de l'ALC à hauteur de 140 millions d'euros pour les aider à respecter leurs engagements au titre de l'accord de Paris. L'UE a proposé de renforcer la coopération en vue de soutenir l'adaptation au changement climatique;
  • Indiqué qu'ils attendaient avec intérêt le lancement d'une alliance numérique UE-ALC en 2022 afin de favoriser, en partenariat, la numérisation axée sur l'humain, en faisant progresser la convergence des règles et des normes et en promouvant l'innovation numérique. L'alliance s'appuiera sur le déploiement récent d'un câble transatlantique à fibres optiques (EllaLink) entre l'UE et l'ALC, qui devrait bientôt être prolongé vers d'autres pays d'Amérique latine et des Caraïbes. Ce développement d'infrastructures est soutenu par l'UE dans le cadre du programme BELLA.
  • À la suite du lancement, le 1erdécembre 2021, de "Global Gateway", la stratégie européenne en matière de connectivité, l'UE s'associera aux pays ALC pour recenser conjointement d'autres projets viables à mener avec la région ALC, par exemple le développement du potentiel de l'hydrogène vert et la création de chaînes de valeur durables pour les matières premières;
  • Encouragé à tirer pleinement parti du vaste réseau d'accords commerciaux et d'association entre les deux régions, en tant que moteur de la relance économique et de la création d'emplois, ainsi que des possibilités commerciales et d'investissement de part et d'autre de l'Atlantique;
  • Souligné qu'une reprise durable n'est pas possible si les droits de l'homme et les libertés fondamentales ne sont pas respectés, une attention particulière étant accordée aux groupes vulnérables et à la promotion de l'autonomisation des femmes et des filles; fait référence à une nouvelle initiative régionale Équipe Europe sur la sécurité et la justice afin de soutenir la coopération birégionale en matière de sécurité des citoyens, de criminalité organisée et d'état de droit;
  • Discuté de la coopération pour lutter contre les inégalités croissantes et promouvoir la cohésion sociale. L'UE a annoncé le lancement, en 2022, d'une nouvelle initiative Équipe Europe qui s'attachera à relever les défis structurels, tels que la mise en place de systèmes de protection sociale résilients, la refonte des politiques budgétaires et la promotion d'une conception inclusive des politiques publiques;
  • Evoqué la feuille de route stratégique UE-CELAC 2021-2023 pour la science, la technologie et l'innovation comme une occasion d'approfondir la collaboration en matière de recherche sur les défis communs auxquels les deux régions sont confrontées;
  • Félicité la Fondation UE-ALC à l'occasion de son 10e anniversaire et souligné que celle-ci constitue un outil précieux pour soutenir le partenariat birégional, qui approfondit la connaissance mutuelle en rassemblant la société civile et d'autres parties prenantes des deux côtés de l'Atlantique. Ils se sont félicités de la diplomatie parlementaire active entre les régions, en particulier des travaux de l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine;
  • Salué la publication des perspectives économiques de l'Amérique latine "Working Together for a Better Recovery" (LEO 2021), élaborées par l'OCDE, la Commission économique des Nations unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes et la Banque de développement d'Amérique latine, avec le soutien de la Commission européenne.

________________

(1)Brésil (présidence tournante du MERCOSUR 2e semestre 2021), Colombie (présidence tournante de l'Alliance du Pacifique 2021; Communauté andine 1er semestre 2021 et Prosur 2021), Costa Rica (présidence tournante du SICA 1er semestre 2021), Equateur (présidence tournante de la communauté andine 2e semestre 2021), Guatemala (présidence tournante du SICA 2e semestre 2021), Mexique (présidence tournante de la CELAC 2020-2021), Suriname (président tournant du Cariforum 1er semestre 2021).

- FIN -

Editorial Sections: