Phái đoàn Liên minh châu Âu tại Việt Nam

COMMUNIQUE DE PRESSE : L'Union européenne et l'Allemagne en appui à la réduction des risques de conflits transfrontaliers en Afrique centrale

24/01/2020 - 12:55
News stories

Libreville, le 24 janvier –La cérémonie officielle de lancement du Projet d’appui au Programme Frontières de la CEEAC (APF-CEEAC) s'est tenue sous l'égide de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC). Ce projet s'inscrit dans le Programme d'appui aux réformes et au renforcement des capacités institutionnelles de la CEEAC (PARCIC) pour le secteur Paix et Sécurité, un programme principal de l'Union européenne (UE). Pour rappel, ce projet, dans la lignée du programme Frontières lancé par l’Union africaine (UA) en 2007, fut suivi en 2009 du lancement par la CEEAC d’un premier programme ciblant la délimitation des frontières en Afrique Centrale.

L'objectif global du programme PARCIC est d’améliorer la stabilité et la gouvernance démocratique en Afrique Centrale, en réduisant les potentiels conflits en lien avec la gestion transfrontalière. Doté d’un budget de 6.5 milliards FCFA (dix millions d’Euros) cofinancés par l’UE à 5,5 milliards FCFA (8.5 millions EUR) et le Ministère fédéral allemand des affaires étrangères (AA) à hauteur de 984 millions FCFA (1.5 millions EUR), ce projet sera mis en œuvre par la GIZ pour une période de trois ans.

 

Le programme s'articule autour de trois composantes majeures: (1) Le renforcement des capacités de l’Unité Frontières du Secrétariat Général de la CEEAC pour faciliter la coordination du Programme. Il s'agira d'appuyer la CEEAC pour le renforcement de ses capacités institutionnelles et l’élaboration de sa vision concernant la gestion des frontières en Afrique Centrale; (2) L'Appui à  la délimitation des sections prioritaires des lignes frontalières; (3) la mise en œuvre des mesures pilotes de coopération transfrontalière. En sus d’un soutien aux travaux de délimitation et de bornage des frontières des pays concernés, l’UE et l’Allemagne apporteront leur appui conjoint à ce programme à forte composante communautaire, lié à la nécessaire implication des populations riveraines en matière de voisinage transfrontalier.

Rosario BENTO PAIS, Ambassadrice de l'UE au Gabon, Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC, a souligné "qu' une délimitation frontalière imprécise peut susciter des conflits entre populations voisines et constituer un risque pour  la stabilité, le développement économique et social, voire pour la dynamique d'intégration sous régionale.  La bonne gouvernance des frontières en Afrique est cruciale dans la lutte contre la traite des êtres humains, le terrorisme, la migration irrégulière et favorise la mobilité, le commerce, la paix, la stabilité, le développement, ainsi que  l'intégration économique et sociale du continent."

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Luis MORATINOS, Chargé de programme Paix et Sécurité

Email: Luis.MORATINOS@eeas.europa.eu

Aminata TOURE MATA, Chargé d'Information et de Communication

Email: Aminata.Toure-Mata@eeas.europa.euPDF iconcpvalide2101frontieres_due_ceeac_.pdf

Bộ phận Biên tập: