Delegation of the European Union to Uzbekistan

Myanmar/Birmanie: déclaration commune de soutien à l’envoyé spécial de la présidence de l’ASEAN

Brussels, 15/10/2021 - 11:03, UNIQUE ID: 211015_8
Joint Statements

Les gouvernements de l’Australie, du Canada, des États-Unis, de la Norvège, de la Nouvelle-Zélande, de la République de Corée, du Royaume-Uni et du Timor-Oriental et le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, au nom de l’Union européenne, demeurent profondément préoccupés par la situation désastreuse au Myanmar/en Birmanie, le tribut de plus en plus lourd qu’elle fait payer à la population du pays et ses conséquences de plus en plus graves pour la stabilité régionale. Il est urgent de résoudre la crise de manière pacifique et non violente et de revenir à la démocratie.

Reconnaissant le rôle central de l’ASEAN dans la région indo-pacifique, nous réaffirmons notre ferme soutien aux efforts que l’Association déploie actuellement pour définir une stratégie de sortie de la crise actuelle au Myanmar/en Birmanie. Nous saluons la visite prévue dans le pays du vice-ministre des affaires étrangères du Brunei Darussalam, Dato Erywan, en tant qu’envoyé spécial de la présidence de l’ASEAN pour le Myanmar/la Birmanie, et nous sommes déterminés à le soutenir dans ses efforts pour faciliter la mise en œuvre urgente et intégrale, par le Myanmar/la Birmanie, du consensus en cinq points trouvé par les dirigeants de l’ASEAN et le commandant en chef de l’armée du pays le 24 avril. Nous insistons sur notre appui aux objectifs de la visite de Dato Erywan, y compris son intention de rencontrer toutes les parties conformément au consensus en cinq points, et nous appelons le régime à lui faciliter l’accès. Nous réaffirmons que nous sommes favorables à la poursuite du rôle de l’envoyé spécial et nous sommes prêts à soutenir les efforts déployés par l’ASEAN au-delà de la présidence actuelle.

Nous appelons le Myanmar/la Birmanie à coopérer de manière constructive avec l’envoyé spécial de l’ASEAN afin de mettre également en œuvre rapidement et complètement d’autres aspects du consensus en cinq points. Conformément audit consensus, nous appelons l’armée à mettre un terme à la violence immédiatement, à entamer un dialogue constructif et inclusif avec toutes les parties prenantes et à faciliter l’accès sûr et sans entrave de l’aide humanitaire, notamment en garantissant la sécurité des travailleurs humanitaires et du personnel de santé. Nous demandons également le plein respect des droits de l’homme, y compris la libération immédiate des personnes détenues injustement, dont les étrangers. Nous invitons en outre l’armée à faciliter les visites régulières de l’envoyé spécial de l’ASEAN au Myanmar/en Birmanie et à lui permettre de dialoguer librement avec toutes les parties prenantes.

Languages: