Delegation of the European Union 
to the United States

Venezuela: déclaration conjointe du haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, du secrétaire d’État des États-Unis et du ministre des affaires étrangères du Canada

Bruxelles, Washington, Ottawa, 14/08/2021 - 21:15, UNIQUE ID: 210814_3
Joint Statements

La déclaration suivante a été publiée par le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, le secrétaire d’État des États-Unis, Antony J. Blinken, et le ministre des affaires étrangères du Canada, Marc Garneau.

Nous saluons l’annonce de l’ouverture prochaine de négociations globales menées par les Vénézuéliens à Mexico, au Mexique. Nous espérons que ce processus mènera à la restauration des institutions démocratiques du pays et permettra à tous les Vénézuéliens de s’exprimer politiquement dans le cadre d’élections locales, parlementaires et présidentielles libres et équitables. Nous exhortons toutes les parties à s’engager de bonne foi pour parvenir à des accords durables permettant de trouver une solution globale à la crise vénézuélienne. Les forces de l’opposition démocratique ont travaillé avec acharnement à l’édification d’une plateforme unitaire, et nous reconnaissons la nécessité d’une telle solidarité afin de faire progresser les négociations. Nous apprécions le rôle constructif du Royaume de Norvège à titre de facilitateur de ces négociations.

Nous continuons à demander la libération inconditionnelle de toutes les personnes injustement détenues pour des raisons politiques, ainsi que l’indépendance des partis politiques, la liberté d’expression, y compris pour les membres de la presse, et la fin des violations des droits de la personne.

Nous demandons des conditions électorales qui respectent les normes internationales en matière de démocratie, à commencer par les élections locales et régionales prévues pour novembre 2021.

Nous demeurons résolus à soutenir le peuple vénézuélien et à lutter contre la grave crise humanitaire au Venezuela. Nous nous réjouissons de la poursuite d’un accord entre tous les acteurs politiques du pays afin de permettre un accès sans entraves et transparent à l’aide humanitaire, notamment à la nourriture, aux médicaments, aux vaccins et à d’autres fournitures de secours essentielles liées à la COVID‑19.

Nous réitérons notre volonté de revoir les politiques de sanctions si le régime fait des progrès importants dans les pourparlers annoncés.

Languages: