Delegation of the European Union
to the United Nations - New York

“Protection de l'Enfant” - Réponse à l’appel lancé par le Secrétaire général des Nations unies dans le domaine de l’éducation, de l’alimentation, de la santé et de la sécurité́ des enfants dans le contexte du COVID19

New York, 30/04/2020 - 19:35, UNIQUE ID: 200429_73
Joint Statements

Une initiative lancée par l’UE, le GRULAC et le Groupe des amis sur les enfants et les ODD*

Nous soutenons vivement l’appel du Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, pour que l’accès des enfants à l’éducation, à l’alimentation, à la santé et à la sécurité durant la pandémie du COVID 19 soit érigé en priorité par tous les pays. Nous saluons ainsi la publication du rapport du Secrétaire général des Nations unies ainsi que le plan d’action complémentaire publié par l’UNICEF visant à protéger les droits des enfants les plus vulnérables.

Nous sommes profondément préoccupés par les effets néfastes présents et à venir du COVID 19 sur le bien-être des enfants, sur leur développement et leur protection, notamment leur accès à l’éducation, à l’alimentation, à la sécurité et à la santé, en particulier les enfants se trouvant dans des situations vulnérables.

Nous sommes conscients que les mesures prises pour empêcher la propagation du COVID19 peuvent exposer les enfants à de nombreux risques en matière de protection.

Nous sommes préoccupés par les effets néfastes anticipés de la pandémie sur les enfants des pays les plus pauvres, sur les ménages les plus modestes au sein des pays, et notamment sur les filles de ces ménages ainsi que les risques critiques pour les enfants dans les contextes humanitaires et situations de conflits armés.

Nous sommes conscients que les effets de cette pandémie et les mesures préventives adoptées pourraient entraver la mise en œuvre des objectifs du développement durable et la pleine jouissance des droits de l’enfant. En ce sens, nous réaffirmons notre engagement à ne laisser personne de côté ; à ne laisser aucun enfant de côté.

Nous devons donc coopérer pour protéger tous les enfants et agir maintenant afin d’empêcher et d’atténuer tous les risques auxquels ils font face, garantissant l’accès à une éducation de qualité et ouverte à tous, à l’alimentation et aux soins de santé ainsi que renforcer les systèmes sociaux de protection. Nous devons éviter et combattre toutes les formes de violence, notamment la violence domestique, les abus et exploitations sexuels d’enfants en ligne et hors ligne, le harcèlement en ligne et combler le fossé numérique. Nous prenons acte des effets spécifiques de la crise sur l’accès des filles au système éducatif et sur la violence basée sur le genre. Nous devrions faire tout notre possible pour amoindrir les incidences du COVID 19 sur le bien-être des enfants, surtout pour ceux que les circonstances actuelles ont rendus plus vulnérables.

Nous entendons pleinement respecter, promouvoir et protéger les droits de tous les enfants, réduire les effets négatifs pendant et après la pandémie ainsi que garantir le respect pour l’intérêt supérieur de l’enfant tout en tenant compte, dans la mesure du possible, de leurs points de vue.

Nous reconnaissons que les enfants et les jeunes sont des agents du changement positifs. Par conséquent, nous nous engageons à nous associer avec eux maintenant et à l’avenir en vue d’atténuer les répercussions durables du COVID- 19 sur la santé, sur la société et sur l’économie et afin de garantir un avenir et une planète sains, sûrs et durables pour tous conformément à l’agenda 2030 et les objectifs du développement durable.

Nous sommes résolus à coopérer en toute solidarité à travers les nations et les générations pour relever les défis mondiaux. Nous saluons le travail du système des Nations Unies dans tous les domaines ainsi que ses efforts collectifs pour défendre les droits de l’enfant à court et long terme. Nous nous engageons à poursuivre le travail avec tous les partenaires, à tous les niveaux, afin d’assurer que les enfants atteignent leur plein potentiel et de construire un meilleur avenir.

 

*63 membres du Groupe des amis sur les enfants et les ODD soutiennent cette initiative.

Signatories (as of 30 April 2020)

  1. Afghanistan
  2. Albania
  3. Algeria
  4. Andorra
  5. Angola
  6. Antigua and Barbuda
  7. Argentina
  8. Armenia
  9. Australia
  10. Austria
  11. Azerbaijan
  12. Bahamas
  13. Bahrain
  14. Bangladesh
  15. Barbados
  16. Belarus
  17. Belgium
  18. Belize
  19. Benin
  20. Bhutan
  21. Bolivia
  22. Bosnia and Herzegovina
  23. Botswana
  24. Brazil
  25. Brunei
  26. Bulgaria
  27. Burkina Faso
  28. Burundi
  29. Cabo Verde
  30. Cambodia
  31. Canada
  32. Chile
  33. China
  34. Colombia
  35. Comoros
  36. Congo (Republic of)
  37. Costa Rica
  38. Côte d’Ivoire
  39. Croatia
  40. Cuba
  41. Cyprus
  42. Czechia
  43. Denmark
  44. Djibouti
  45. Dominica
  46. Dominican Republic
  47. Ecuador
  48. Egypt
  49. El Salvador
  50. Eritrea
  51. Estonia
  52. Eswatini
  53. Ethiopia
  54. Equatorial Guinea
  55. Fiji
  56. Finland
  57. France
  58. The Gambia
  59. Georgia
  60. Germany
  61. Ghana
  62. Greece
  63. Grenada
  64. Guatemala
  65. Guinea
  66. Guyana
  67. Haiti
  68. Honduras
  69. Hungary
  70. Iceland
  71. India
  72. Indonesia
  73. Ireland
  74. Israel
  75. Italy
  76. Jamaica
  77. Japan
  78. Jordan
  79. Kazakhstan
  80. Kenya
  81. Korea (Republic of)
  82. Kuwait
  83. Kyrgyzstan
  84. Laos
  85. Latvia
  86. Lebanon
  87. Lesotho
  88. Liberia
  89. Liechtenstein
  90. Lithuania
  91. Luxembourg
  92. Madagascar
  93. Malawi
  94. Malaysia
  95. Maldives
  96. Mali
  97. Malta
  98. Marshall Islands
  99. Mauritius
  100. Mexico
  101. Micronesia (Federated States of)
  102. Moldova
  103. Monaco
  104. Mongolia
  105. Montenegro
  106. Morocco
  107. Mozambique
  108. Myanmar
  109. Namibia
  110. Nauru
  111. Nepal
  112. The Netherlands
  113. New Zealand
  114. Nicaragua
  115. Niger
  116. Nigeria
  117. North Macedonia
  118. Norway
  119. Oman
  120. Pakistan
  121. Palau
  122. Panama
  123. Papua New Guinea
  124. Paraguay
  125. Peru
  126. Philippines
  127. Poland
  128. Portugal
  129. Qatar
  130. Romania
  131. Rwanda
  132. Saint Kitts and Nevis
  133. Saint Lucia
  134. Saint Vincent and the Grenadines
  135. Samoa
  136. San Marino
  137. Saudi Arabia
  138. Senegal
  139. Serbia
  140. Seychelles
  141. Sierra Leone
  142. Singapore
  143. Slovakia
  144. Slovenia
  145. South Africa
  146. South Sudan
  147. Spain
  148. Sri Lanka
  149. Sudan
  150. Suriname
  151. Sweden
  152. Switzerland
  153. Tanzania
  154. Thailand
  155. Tunisia
  156. Turkey
  157. Turkmenistan
  158. Tuvalu
  159. Trinidad and Tobago
  160. Uganda
  161. Ukraine
  162. United Arab Emirates
  163. United Kingdom
  164. Uruguay
  165. Uzbekistan
  166. Venezuela (Bolivarian Republic of)
  167. Viet Nam
  168. Yemen
  169. Zambia
  170. State of Palestine
  171. European Union
Languages:
Équipes éditoriales: