Delegation of the European Union
to the United Nations - New York

Droits de l’homme: premier dialogue stratégique entre l’UE et le HCDH

Bruxelles, 12/10/2021 - 20:55, UNIQUE ID: 211013_1
Joint Press Releases

Un premier dialogue stratégique entre l’UE et le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) s’est tenu à Bruxelles.

Ce dialogue à haut niveau a offert aux deux parties une occasion opportune d’échanger des informations à jour sur les problèmes relatifs aux droits de l’homme dans le monde, de débattre des priorités, de renforcer leur coopération et d’établir un partenariat plus solide en vue d’accroître l’efficacité du multilatéralisme et de la coopération internationale fondée sur des règles. Le dialogue se poursuivra annuellement et sera suivi d’échanges au niveau opérationnel sur des sujets d’intérêt mutuel.

L’UE a salué le rôle du HCDH en tant que principal organisme international de promotion des droits de l’homme dans le monde, d’assistance technique aux États ainsi que de surveillance des violations des droits de l’homme et d’information sur ces dernières.

La discussion s’est concentrée sur les tendances mondiales en matière de droits de l’homme, telles que la protection de l’universalité et de l’indivisibilité des droits de l’homme, l’érosion de l’état de droit, le rétrécissement de l’espace civique et l’aggravation des inégalités. Le dialogue stratégique a également porté sur les éléments nouveaux d’un point de vue géographique et sur les pays dans lesquels la situation est préoccupante pour l’instant. Reconnaissant les liens qui existent entre la paix et la sécurité, le développement et les droits de l’homme, l’UE et le HCDH ont souligné que respecter les droits de l’homme est le meilleur moyen de prévenir les conflits et la violence et qu’il ne saurait y avoir de paix et de stabilité durables lorsque les violations des droits de l’homme sont monnaie courante. Ils ont également débattu des droits sociaux, économiques et culturels, des droits de l’homme dans l’espace numérique et de l’articulation entre l’environnement, le changement climatique et les droits de l’homme, ainsi que des migrations.

L’UE et le HCDH sont convenus de continuer à œuvrer au respect, à la promotion et au renforcement des droits de l’homme, de leur universalité et de leur interdépendance, à renforcer le rôle des organes des Nations unies chargés des droits de l’homme et à coopérer sur les questions régionales, thématiques et mondiales.

L’UE et le HCDH sont convenus de renforcer le lien entre les droits de l’homme et l’environnement et de sensibiliser aux conséquences de la dégradation de l’environnement et du changement climatique sur les droits de l’homme, notamment en organisant une manifestation parallèle en marge de la prochaine session du Conseil des droits de l’homme.

Ils se sont également déclarés préoccupés par les défis auxquels sont confrontés les défenseurs des droits de l’homme et la société civile et sont convenus de collaborer pour sensibiliser à la nécessité de protéger les défenseurs des droits de l’homme dans le monde entier, y compris dans l’espace numérique, et de remédier aux suspensions de l’accès à l’internet, dans le cadre d’une campagne publique commune.

L’UE et le HCDH sont convenus de poursuivre les discussions sur les migrations et les droits de l’homme, y compris avec les experts en ce qui concerne le nouveau pacte de l’UE sur la migration et l’asile.

Le représentant spécial de l’UE pour les droits de l’homme a confirmé que l’UE soutenait fermement la haute-commissaire Bachelet, l’indépendance du Haut-Commissariat, les procédures spéciales des Nations unies, les organes de suivi des traités ainsi que les travaux du Conseil des droits de l’homme. L’UE et le HCDH se sont également engagés à renforcer la coopération aux niveaux national et régional par l’intermédiaire des délégations de l’UE et des bureaux du HCDH sur le terrain.

Le dialogue était coprésidé par Michelle Bachelet, haute-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, et Eamon Gilmore, représentant spécial de l’UE pour les droits de l’homme.

Languages: