Delegation of the European Union
to the United Nations - New York

Federica Mogherini souligne la nécessité de progresser sur la question de la crise syrienne

21/09/2016 - 15:35
News stories

Mardi, la haute représentante Federica Mogherini a continué d’exercer des pressions politiques pour que des progrès soient réalisés sur la question de la crise syrienne, à la suite des frappes aériennes menées contre un convoi d’aide humanitaire des Nations unies/du Croissant-Rouge syrien à proximité d’Alep.

Mme Mogherini a axé ses efforts sur la situation en Syrie au cours d’une journée intense de réunions et de contacts, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

À l'issue d'une réunion du Groupe à New York, Federica Mogherini et Christos Stylianides, commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, ont déclaré: «L’UE appelle les coprésidents et tous les autres acteurs régionaux et internationaux membres du Groupe international d’appui à la Syrie à respecter et à mettre en œuvre la trêve et à user de leur influence pour que toutes les parties au conflit fassent de même, en s’engageant en faveur d'une transition politique en Syrie, conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies».

«À cette fin, l’UE intensifie actuellement ses travaux au sein du Groupe, avec l’envoyé spécial des Nations unies, Staffan de Mistura, et avec les parties syriennes et les acteurs régionaux.»

L’UE appelle toutes les parties au conflit à respecter pleinement la cessation des hostilités et exige du gouvernement syrien qu'il autorise immédiatement la reprise de l'aide humanitaire dans toutes les zones assiégées, et notamment auprès de la population d’Alep.

La situation en Syrie était également au cœur de la réunion informelle des ministres des affaires étrangères du G7, organisée hier soir à New York.

Dans le cadre d’une série de réunions bilatérales, la haute représentante a fait part des inquiétudes de l'UE quant à la situation sur le terrain et à l'intensification manifeste des hostilités. Elle a souligné l’importance de l'accord de cessez-le-feu négocié la semaine dernière entre les États-Unis et la Russie et la nécessité absolue de se diriger vers une transition politique. Parallèlement, l’UE continuera à jouer un rôle clé en tant que premier donateur international d’aide à la population syrienne et aux pays voisins touchés par la crise.

Mme Mogherini a réaffirmé la nécessité pour toutes les parties de rétablir un climat de confiance suffisant pour que les discussions politiques sur la transition puissent reprendre, et a mis en garde contre les risques d'éclatement de la Syrie, qui n'ont jamais été aussi élevés.

L’UE est disposée à réfléchir aux moyens de reconstruire le pays, mais uniquement lorsque les conditions seront suffisamment stables pour que cela devienne possible. Il ne pourra pas y avoir d’aide à la reconstruction tant qu'un processus de transition politique n'aura pas été lancé, a-t-elle ajouté.

 

Languages: