Delegation of the European Union to the
UN and other international organisations in Geneva

HRC 40 - Intervention de l'UE: Dialogue interactif avec l'expert indépendant sur le Mali

Geneva, 19/03/2019 - 17:50, UNIQUE ID: 190319_14
Statements on behalf of the EU

40ème session du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies Genève, 25 Février – 22 Mars 2019 Intervention de l'UE: Dialogue interactif avec l'expert indépendant sur le Mali

Monsieur l’Expert Indépendant,

L’Union Européenne vous remercie pour votre rapport sur la situation des droits de l’homme au Mali et réitère son soutien à votre mandat.

Elle salue également le Mali pour sa bonne coopération avec vous et encourage le pays à poursuivre sur cette voie.

L’Union Européenne est particulièrement préoccupée par la hausse des tensions intercommunautaires et la dégradation sécuritaire dans certaines régions du pays. Votre rapport fait état de violations et atteintes aux droits de l’homme par les groupes armés, ainsi que certains membres des forces de défense et de sécurité maliennes, mettant en danger la sécurité des populations civiles.

L’Union Européenne estime que l’amélioration de la situation des droits de l’Homme est une condition indispensable au succès du processus de paix. Elle appelle toutes les parties à respecter les droits de l’Homme et le droit international humanitaire et à assumer la responsabilité d’accélérer la mise en œuvre des dispositions de l’Accord. Elle insiste sur la nécessité d’améliorer substantiellement la participation des femmes dans le processus de paix. Comme vous avez souligné dans votre rapport, la situation actuelle à cet égard doit changer pour que les préoccupations et les besoins des femmes soient pris en compte. L’Union Européenne appelle le Gouvernement à intensifier ses efforts de lutte contre l’impunité, afin que tous les responsables des violations des droits de l’Homme soient traduits en justice.

Nous appelons les autorités maliennes à renforcer leur action en vue de protéger les populations civiles, à accélérer le redéploiement des services de l’Etat sur l’ensemble du territoire et à s’assurer du respect des droits humains dans la lutte contre le terrorisme.. L’Etat de droit doit être renforcé dans les zones à risque et une bonne gouvernance doit être assurée pour garantir la paix et la sécurité. Nous appelons le Gouvernement à abolir la peine de mort, à accentuer ses efforts de lutte contre le mariage d’enfants, le mariage précoce, les mutilations génitales féminines, et à prendre les dispositions nécessaires pour accélérer l’adoption de la loi contre les violences basées sur le genre.

L’Union Européenne encourage enfin le gouvernement malien à poursuivre sa coopération avec les mécanismes du Conseil, les groupes régionaux et la communauté internationale, pour faire face aux défis sécuritaire, de la réconciliation, de la paix et du développement.

Je vous remercie.

Tags:
Editorial Sections: