Delegation of the European Union to Ukraine

Ukraine: déclaration du porte-parole sur l'accès aux zones qui ne sont pas contrôlées par le gouvernement

Brussels, 25/03/2020 - 08:22, UNIQUE ID: 200325_2
Statements by the Spokesperson

Depuis le 21 mars, les membres des formations armées déployées aux points de contrôle des régions ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk empêchent les patrouilles de la mission spéciale d'observation de l'OSCE d'entrer dans les zones qui ne sont pas contrôlées par le gouvernement ou d'en sortir. Par ailleurs, les agences des Nations unies, les organisations non gouvernementales et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) rencontrent des difficultés pour accéder aux zones qui ne sont pas contrôlées par le gouvernement. Il est essentiel que la Russie et les formations armées qu'elle soutient permettent à la mission spéciale d'observation de l'OSCE, aux agences des Nations unies, aux organisations non gouvernementales et au CICR de circuler librement de part et d'autre de la ligne de contact.

Conformément à son mandat, la mission spéciale d'observation doit bénéficier d'un accès sûr, sécurisé et sans entrave à toute l'Ukraine, y compris les zones des régions de Donetsk et de Louhansk qui échappent temporairement au contrôle du gouvernement. Il est fondamental que la mission ait accès aux zones non contrôlées par le gouvernement et puisse y entrer et en sortir librement pour fournir des informations fiables sur l'évolution de la situation sur le terrain, comme prévu dans les accords de Minsk, et pour pouvoir mettre en œuvre son mandat dans l'ensemble du pays. La mission spéciale d'observation a adapté ses activités de surveillance face à l'épidémie mondiale de COVID-19, de manière à préserver la sécurité de tous.

Dans la situation actuelle, il est d'autant plus indispensable que l'acheminement de l'aide humanitaire aux populations de ces régions se poursuive. Les agences des Nations unies, les organisations non gouvernementales et le CICR doivent avoir un accès sans entrave aux personnes qui ont besoin d'aide dans l'ensemble de la région du Donbass.

Un certain nombre d'avancées importantes ont récemment eu lieu au sein du groupe de contact trilatéral, par exemple des discussions sur l'échange de prisonniers et la définition de nouvelles zones de désengagement. La Russie ne doit pas compromettre cet esprit constructif en mettant en place de nouvelles restrictions.

L'UE continue de soutenir résolument la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine, la mise en œuvre des accords de Minsk, ainsi que les travaux menés dans le cadre du format Normandie et au sein du groupe de contact trilatéral pour parvenir à une solution politique durable et pacifique au conflit.

Languages:
Équipes éditoriales: