Délégation de l'Union européenne en Tunisie

EEAS RSS Feeds

Displaying 81 - 90 of 600

4/9/2020 - Mardi, je me suis rendu en Libye, où j'ai rencontré les autorités d'un pays déchiré par la guerre. Cette visite, qui a eu lieu peu après l'arrangement relatif à un cessez-le-feu annoncé le 21 août, avait pour but d'étudier les possibilités d'un soutien accru que l'UE est susceptible d'apporter pour mettre en œuvre ce cessez-le-feu et contribuer au règlement du conflit libyen. Nous entrevoyons une lueur d'espoir, qu'il nous faut mettre à profit.

L’Assemblée des Représentants du Peuple de la République tunisienne a voté pendant la nuit de mardi la confiance au Gouvernement présenté par le Chef de Gouvernement désigné, Hichem Mechichi. Nous saluons le nouveau gouvernement tunisien et espérons que ce développement assurera la stabilité politique dont le pays a besoin pour faire face à ses défis socio-économiques, aggravés par la pandémie du coronavirus.

Languages:

30/08/2020 - Le Journal du Dimanche - Josep Borrell, vice-président de la commission européenne et chef de la diplomatie de l'UE, appellent à faire face à la Russie, la Chine et la Turquie, ces "nouveaux empires".

26/08/2020 - Si la politique étrangère n'est jamais à l'arrêt, l'été 2020 a toutefois été exceptionnellement chargé. Les crises ont semblé se succéder sans fin: au Liban, en Biélorussie, au Mali et en Méditerranée orientale. Lors de la réunion informelle "Gymnich" qui se tiendra à Berlin les 27 et 28 août, nous devrons forger une approche commune de la voie à suivre. Il est à la fois urgent et réaliste de renforcer l'influence internationale de l'Europe.

Nulle part dans le monde, l’expression de sa foi ne devrait donner lieu à des actes de violence. L’intolérance à l’égard de différentes religions ou croyances entraîne encore des conflits, en violation des droits de l’homme. En cette Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions, l’UE rend hommage à toutes les victimes.

21/08/2020 - Lundi dernier, j'ai eu l'honneur d'inaugurer l'université d'été de l'Universidad Internacional Menéndez Pelayo à Santander (Espagne). Nous avons principalement débattu des conséquences de la crise actuelle pour l'Europe et le monde. À ce stade, il semble exister un risque sérieux que la crise déstabilise de nombreux pays en développement et renforce une tendance à l'autoritarisme. Dans ce contexte, l'Europe a la responsabilité essentielle de défendre un multilatéralisme effectif et d'aider les pays en développement qui en ont besoin.

13/08/2020 - La situation en Biélorussie est devenue très préoccupante. Après le scrutin présidentiel de dimanche dernier, Alexandre Loukachenko et les autorités biélorusses doivent mettre un terme à la répression exercée contre la population biélorusse et ouvrir des négociations avec la société dans son ensemble. Au cours des derniers mois, les Biélorusses ont clairement montré qu'ils aspirent à la démocratie et au respect des droits de l'homme. Un changement politique substantiel constitue une condition préalable à la poursuite du développement des relations entre l'UE et la Biélorussie.

10/08/2020 - Les explosions dévastatrices survenues à Beyrouth la semaine dernière ont tué et blessé de nombreuses personnes. Elles ont également détruit une grande partie de la ville et, par conséquent, les moyens de subsistance de bon nombre de ses habitants. La communauté internationale, menée par l’Union européenne et ses États membres, est intervenue rapidement pour atténuer les souffrances et les dégâts considérables qui ont été causés. Néanmoins, comme tel est souvent le cas lorsque des catastrophes de cette ampleur se produisent, les défis les plus importants et les plus difficiles sont encore à venir: des milliers de Libanais exigent des solutions à des problèmes plus profondément enracinés. En tant qu’amie de longue date du Liban, l’Union européenne se tiendra à ses côtés et l’aidera à construire un pays plus prospère et plus démocratique. Nous le devons aux victimes du 4 août.

Les peuples autochtones sont exclus sur les plans social, économique, politique et juridique depuis des siècles. En raison de ce déséquilibre, ils sont exposés à des risques accrus dans le contexte international difficile auquel nous faisons actuellement face. À l’occasion de la Journée des peuples autochtones, l’UE se déclare solidaire de tous ces peuples. L’UE intervient sur le terrain pour atténuer les répercussions de la COVID-19 et demande que des efforts soient déployés au niveau mondial pour protéger les peuples autochtones.

La Délégation de l'Union européenne en Tunisie recrute un(e) secrétaire pour une durée indéterminée.

Pages