Delegation of the European Union to Tunisia

Les instances indépendantes au service des citoyens : renforcement des droits de l’Homme en Tunisie

26/05/2021 - 21:13
News stories

L’Union européenne et le Conseil de l’Europe ont organisé les 25 et 26 mai 2021, une conférence en ligne sur « Les instances indépendantes au service des citoyens : renforcement des droits de l’Homme en Tunisie », dans le cadre de leur projet conjoint « Appui aux instances indépendantes en Tunisie (PAII-T) ». Cette conférence a permis de réunir des représentants des deux organisations, des présidents et représentants des instances indépendantes tunisiennes.

 

Dans ce cadre sont intervenus : l’ambassadeur de l’Union européenne, la cheffe de coopération de la Délégation de l'UE en Tunisie, les présidents des Instances nationales pour la prévention de la torture (INPT), pour les élections (ISIE), de la communication audiovisuelle (HAICA), de lutte contre la traite des personnes (INLTP), de lutte contre la corruption (INLUCC), de protection des données personnelles (INPDP) et d'accès à l'information (INAI).  Ils ont abordé pendant ces échanges le rôle joué par les instances indépendantes en Tunisie ces dernières années, leur contribution au renforcement des droits de l’homme et de la gouvernance, les difficultés qu’elles rencontrent, ainsi que les résultats et l’impact du travail des instances sur la vie des citoyens. Outre les échanges en direct lors des tables rondes, la plateforme de la conférence offrira la possibilité de consulter du matériel disponible développé dans le cadre du projet PAII-T.

La conférence s’est tenue sous la forme de deux sessions principales, le 25 mai sur le rôle des instances indépendantes dans la consécration des principes de la bonne gouvernance démocratique et des droits de l'Homme et le 26 mai autour des instances indépendantes et leurs relations avec le citoyen. Elle s’est terminée avec une série de recommandations et notes positives qui soutiendront l’appui de l’Union européenne et le Conseil d’Europe des instances indépendantes.

Au cours de la première table ronde dédiée au rôle des instances indépendantes dans la consécration des principes de la bonne gouvernance démocratique et des droits de l'homme, modérée par Mme Pilar Morales, la cheffe du bureau du Conseil de l’Europe, les présidents ont partagé les défis affrontés, leurs expériences et leçons apprises surtout en ce qui concerne la redevabilité, la transparence, la probité et la gestion des affaires et ressources publiques, afin de fournir les meilleurs services aux citoyens.

Dans son allocution, M. Marcus Cornaro, ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie, a insisté sur l’importance de la valorisation des résultats atteints après deux années de mise en œuvre du projet, mettant en avant le rôle clé des instances. Cependant il a appelé à réfléchir ensemble sur les défis qui persistent encore, empêchant les instances d’accomplir pleinement leurs missions à savoir : le cadre législatif règlementaire qui demeure incomplet et des fois incohérent, particulièrement le projet de loi organique relatif à l’Instance Constitutionnel de la communication audiovisuelle, la finalisation de la mise en place des instances constitutionnels indépendantes et surtout l’importance d’assurer leurs autonomie administratives et financières, afin qu’elles puissent être pleinement opérationnelle.

Plusieurs témoignages des présidents des instances indépendantes ont mis la lumière sur des sujets tel que la moralisation de la vie publique et la mise en place de processus et de mécanismes de fonctionnements, tout en mentionnant le manque de ressources financières qui heurtent le bon déroulement de leurs missions.

La deuxième matinée fût consacrée au rôle des instances indépendantes et leurs relations avec le citoyen, des défis tels que la visibilité, la proximité, l’accessibilité et la disponibilité ont été présentés et décortiqués par les présidents des instances lors de la table ronde.

Au cours de ces deux jours, il y a eu un nombre important d’interactions avec les internautes qui ont suivi la conférence en ligne avec beaucoup d’attention. La pertinence des questions posées montrent le niveau d’intérêt qu’accordent les citoyens et les activistes de la société civile au travail des instances.

Parce que l'art de la photographie immortalise les portraits muets, et fait naître les portraits parlants, l’après-midi du 25 mai, un vernissage-débat des photos lauréates du concours photo "Laisse parler tes yeux”, a été organisé en présence de M. Marcus Cornaro, ambassadeur de l'UE en Tunisie, M. André Parant, ambassadeur de France en Tunisie et Mme Pilar Morales, cheffe du bureau du Conseil de l'Europe en Tunisie par intérim.

Enfin, Le processus de démocratisation est un processus lent et complexe, un constat que toutes les parties prenantes partagent, et c’est dans cette perspective que les instances indépendantes doivent continuer d’avancer et répondre au mieux aux attentes des citoyens car ils constituent les garants des libertés fondamentales et des droits humains.

Table ronde du 25 mai : https://bit.ly/3yIFh9m

Table ronde du 26 mai : https://bit.ly/3hVQFZO

Vernissage-débat des photos : shorturl.at/nsuO9

Editorial Sections: