Délégation de l'Union européenne en Tunisie

Contrôle/Légalité du bois camerounais : Les réserves de l’UE et de la coopération allemande sur le lancement du SIGIF II

01/04/2021 - 10:17
News stories

A l’occasion du lancement de SIGIF II, instrument de contrôle de la légalité et de la traçabilité du bois, l’Union européenne et la coopération allemande réaffirment leur commune et ferme détermination à faire aboutir leur engagement envers l’APV FLEGT, dont le but est de mettre fin à l’exploitation forestière illégale et au commerce associé. Néanmoins, la version actuelle du SIGIF II, qui a été retenue de manière unilatérale par les services du ministère camerounais des Forêts et de la faune - sur des financements européens - n’est pas l’instrument attendu dans le cadre de l’APV FLEGT et ne pourra pas être reconnu par l’UE et la coopération allemande.

 

"Si l’UE et la Coopération allemande se réjouissent que le Cameroun puisse se doter d’un outil national qui lui soit propre, visant à répondre à ses besoins internes, la version présentée du SIGIF2 n’est pas l’instrument attendu dans le cadre de l’APV FLEGT.

Par conséquent, les certificats émis par le SIGIF2 ne pourront pas être reconnus ou validés, dans le cadre du Règlement Bois de l’Union européenne (RBUE), et encore moins dans le cadre de futures autorisations FLEGT, qui permettraient de faire des économies et un accès direct et prioritaire au marché européen.

Ces dernières ne pourront donc pas être émises avant qu’un autre instrument ne soit mis en place, ou bien qu’une refonte intégrale de l’outil soit effectuée, sur la base d’une l’étude benchmark conduite avec le MINEPAT (...)".

 Télécharger et lire entièrement la position des partenaires européens au sujet du SIGIF 2 :

PDF icon Position_UE_SIGIF 2_Final.pdf

Rubriques éditoriales: