Délégation de l'Union européenne en Tunisie

Opération IRINI: déclaration du porte-parole sur l'inspection récente d'un navire turc

Brussels, 24/11/2020 - 14:21, UNIQUE ID: 201124_16
Statements by the Spokesperson

Le 22 novembre, l'opération EUNAVFOR MED IRINI a inspecté en Méditerranée un navire marchand battant pavillon turc. Compte tenu du schéma de navigation de ce navire, l'opération IRINI avait des motifs raisonnables de soupçonner qu'il était susceptible d'agir en violation de l'embargo sur les armes décrété par les Nations unies.

Préalablement à cette action, et ainsi que le prévoit la résolution 2292 (2016) du Conseil de sécurité des Nations unies, l'opération IRINI avait cherché de bonne foi à obtenir le consentement de l'État du pavillon, en accordant au ministère turc des affaires étrangères un délai de quatre heures, conformément à la pratique maritime internationale. L'opération IRINI a même accepté de prolonger ce délai d'une heure supplémentaire, à la demande de l'ambassade de Turquie à Rome, où se trouve l'état-major de l'opération IRINI. N'ayant reçu aucune réponse de la Turquie après le temps écoulé, l'opération IRINI a arraisonné le navire et l'a inspecté conformément aux procédures établies au niveau international, y compris les procédures de l'OTAN. L'équipe d’arraisonnement de l’opération IRINI a agi avec le plus grand professionnalisme et aucun incident n’a été enregistré tout au long de l’action.

L'inspection a été suspendue ultérieurement, lorsque la Turquie a notifié officiellement et tardivement à l'opération IRINI son refus d'autoriser l'inspection du navire. Jusqu'à ce moment, l'inspection n'avait révélé aucune preuve de présence de matériel illicite à bord et le navire avait été autorisé à poursuivre sa route.

L'opération EUNAVFOR MED IRINI est mandatée par l'Union européenne pour contribuer à la mise en œuvre de l'embargo sur les armes imposé à la Libye conformément aux résolutions 2292 (2016) et 2526 (2020) du Conseil de sécurité des Nations unies.

Ces résolutions sont contraignantes pour tous les États membres des Nations unies, y compris la République de Turquie. En outre, la résolution 2292 (2016) du Conseil de sécurité des Nations unies demande à tous les États du pavillon de coopérer aux inspections.

L'opération IRINI constitue une contribution concrète aux efforts déployés par la communauté internationale pour mettre un terme au conflit en Libye. Elle a fait la preuve de sa capacité à surveiller les violations de l'embargo sur les armes commises par les deux parties au conflit en Libye et elle présente un rapport en conséquence au comité des sanctions des Nations unies.

Nous sommes actuellement à un moment crucial pour l'avenir de la Libye et la mise en œuvre du processus de Berlin. Le mandat de l'opération IRINI est plus important que jamais pour assurer la viabilité de l'accord de cessez-le-feu conclu le 23 octobre et le retour à la paix et à la stabilité en Libye.

Équipes éditoriales: