Delegation of the European Union to Tunisia

Atelier de lancement du Programme « Pour une approche globale de la gouvernance des migrations et de la mobilité de main-d’œuvre en Afrique du Nord (THAMM) » en Tunisie

02/12/2020 - 16:13
News stories

Le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l'Intégration Professionnelle a organisé en partenariat avec les agences d’exécution : l’Organisation internationale du Travail (OIT), l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM), la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et Enabel, l’Agence belge de développement, le lancement officiel du programme THAMM le 2 décembre 2020 à Tunis.

Le programme, financé par l’Union européenne et co-financé par le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Économique et du Développement (BMZ), est conçu comme un programme sous-régional mis en œuvre en Tunisie, au Maroc et en Égypte. Il vise à favoriser pour les pays d’Afrique du Nord des possibilités de migration et de mobilité de la main-d’œuvre sûres, ordonnées et régulières, mutuellement bénéfiques à travers la mise en place de schémas de mobilité avec certains pays de l’Union européenne. Le programme s’appuiera sur les normes et cadres internationaux existants pour promouvoir une migration équitable de la main-d’œuvre et des systèmes de recrutement éthiques et équitables.

Aujourd'hui, sur les 258 millions de migrants internationaux estimés à travers le monde 150 millions sont des travailleurs migrants. Malgré les efforts déployés pour assurer la protection des travailleurs migrants, des millions de personnes restent vulnérables et assument des risques importants pendant le processus de migration. THAMM vise à renforcer les mécanismes de protection des travailleurs migrants tout au long du cycle de migration et à les accompagner et les former s’ils quittent la région tout comme s’ils y cherchent un emploi. L'action est alignée sur les cadres politiques existants aux niveaux mondial (objectifs de développement durable, Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières) et régional (Plan-cadre d'action pour les politiques migratoires de l'Union africaine 2018-2030).

Cet atelier de lancement officiel de haut niveau a été l’occasion d’offrir une visibilité nationale au programme et de renforcer les synergies entre les différents acteurs impliqués sur la thématique des migrations et de la mobilité de main d’œuvre depuis et vers la Tunisie. L’atelier représente une étape vers le renforcement de la gouvernance des migrations et de la mobilité de la main-d'œuvre en Tunisie.

Pour Mr le Ministre Kamel Deguiche «Faciliter la mobilité de manière organisée et régulière est l'une des approches et solutions les plus importantes pour la migration irrégulière à travers la conclusion d'accords dans le domaine de la migration et des programmes de développement solidaire et de coopération dans le domaine de l'emploi et de la migration qui donnent aux jeunes la possibilité de développer leurs acquis et leurs expériences professionnelles qui les qualifient pour un meilleur avenir à leur retour ».

Le lancement officiel du programme THAMM qui avait rassemblé les parties prenantes autour d’une discussion stratégique sur les migrations de main-d’œuvre et la mobilité des travailleuses et des travailleurs, a permis également de présenter le programme THAMM, ses objectifs et ses perspectives.

A ce titre, S.E. Marcus Cornaro, Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie indique que « Grâce au programme ERASMUS, l’Union européenne favorise chaque année la mobilité de plus de 1000 étudiants et chercheurs tunisiens vers les pays européens. Avec THAMM, l’Union européenne renforcera son appui à la mobilité du travail, conjointement avec l’Allemagne, la Belgique et prochainement la France. » Il souligne en outre que « nous devrons adapter nos stratégies dans ce contexte mondial en pleine évolution. Ainsi, l’Union européenne poursuivra le travail avec ses États membres, ainsi que les principaux pays partenaires, comme la Tunisie, pour identifier davantage de canaux de migration régulière vers l’Europe. »

Dans ce sens, S.E. Peter Prügel, l’Ambassadeur d’Allemagne en Tunisie a souligné que « La politique allemande de développement considère la migration comme une contribution importante au développement. Ainsi, le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) aborde la question de migration de manière globale et holistique, en soutenant plusieurs programmes dans les domaines de migration régulière, lutte contre la migration irrégulière, la réintégration des retournées et l’engagement de diaspora mis en œuvre par la GIZ et ses partenaires tunisiens et européens. »

Pour sa part, S.E. Christophe de Bassompierre, l’Ambassadeur de Belgique en Tunisie a indiqué que « Le programme THAMM reconnait que pour développer une « migration régulière », il faut surtout offrir des perspectives concrètes d’emploi, qui seront ensuite source de mobilité, dans l’intérêt de tous : pays d’origine et d’accueil, entreprises et travailleurs. Dans ce sens, notre agence de coopération au développement, ENABEL, a développé une forte expertise dans l'établissement de partenariats de compétences, qui visent à répondre aux besoins du marché du travail à la fois à l'origine et à la destination, tout en enrichissant le réservoir de talents disponibles dans les pays d’origine. » 

PDF iconcommunique_de_presse_lancement_thamm.pdf

編集セクション: