Délégation de l'Union européenne en Tunisie

L’Union européenne et le Myanmar/la Birmanie ont tenu leur 6e dialogue sur les droits de l’homme Communiqué de presse conjoint

Brussels, 14/10/2020 - 13:38, UNIQUE ID: 201014_8
Joint Press Releases

Le sixième dialogue entre l’Union européenne (UE) et le Myanmar/la Birmanie sur les droits de l’homme s’est tenu le 14 octobre 2020.

 La réunion, organisée par vidéoconférence en raison des difficultés liées à la COVID-19, a permis à l’UE et au Myanmar/à la Birmanie de débattre de questions liées aux droits de l’homme. Cette discussion s’inscrivait également dans le contexte de l’engagement renforcé en cours dans le cadre du régime commercial «Tout sauf les armes» de l’UE, qui a permis au Myanmar/à la Birmanie de bénéficier d’importations préférentielles d’une valeur de plus de 2,7 milliards d’euros en 2019. Le Myanmar/la Birmanie et l’UE ont débattu d’un large éventail de questions relatives aux droits de l’homme, notamment la situation dans les États de Rakhine, Kachin et Shan, l’accès humanitaire et la situation des personnes déplacées à l’intérieur du pays, la responsabilité des violations présumées des droits de l’homme, les droits et libertés fondamentaux, les droits économiques, les droits du travail et les droits sociaux, les droits des femmes et la coopération en matière de droits de l’homme dans les enceintes multilatérales. Ils ont également partagé leurs expériences respectives en matière de prévention et de lutte contre la pandémie de COVID-19. 

 L’UE a réaffirmé son soutien résolu à la transition démocratique du Myanmar/de la Birmanie, notamment dans le contexte des prochaines élections législatives, ainsi qu’à son processus de paix et de réconciliation et au développement socio-économique inclusif. 

 Le Myanmar/la Birmanie et l’UE sont convenus qu’une paix durable ne pourrait être obtenue qu’en renforçant l’État de droit et la bonne gouvernance, sur la base de valeurs communes et de normes internationales applicables en matière de droits de l’homme. L’UE a encouragé le Myanmar/la Birmanie à continuer de mettre en œuvre les recommandations de la commission consultative sur l’État de Rakhine et a pris note des efforts déployés par ce pays pour mettre en œuvre sa stratégie nationale de fermeture des camps de personnes déplacées à l’intérieur du pays. 

 En ce qui concerne les questions multilatérales relatives aux droits de l’homme, l’UE a encouragé le Myanmar/la Birmanie à signer ou à ratifier le pacte international relatif aux droits civils et politiques et a salué la ratification du protocole facultatif à la convention relative aux droits de l’enfant concernant la participation des enfants aux conflits armés et de la convention internationale sur le travail n° 138 sur l’âge minimum d’admission à l’emploi. L’UE et le Myanmar/la Birmanie sont convenus d’envisager la poursuite de la mise en œuvre de ces conventions et d’autres obligations internationales en matière de droits de l’homme et de droits du travail.

 L’UE a également souligné qu’il importe que le Myanmar/la Birmanie poursuive ses efforts pour coopérer dans le cadre des mandats et procédures des Nations unies en la matière, et l’a invité à suivre les demandes du mécanisme de surveillance de l’OIT.

 Les deux parties sont convenues de poursuivre les discussions, notamment dans le cadre de l’engagement renforcé relatif à l’initiative «Tout sauf les armes». Le 7e dialogue UE-Myanmar/la Birmanie sur les droits de l’homme aura lieu en 2021.

 Le dialogue sur les droits de l’homme était coprésidé par M. Eamon Gilmore, représentant spécial de l’UE pour les droits de l’homme, et M. Kyaw Tin, ministre de la coopération internationale de la République de l’Union du Myanmar/l’Union de Birmanie.

Languages: