Délégation de l'Union européenne en Tunisie

DISCOURS DE L'AMBASSADEUR DE L'UE AU MAROC - Réception ERASMUS+

Bruxelles, 23/07/2019 - 16:39, UNIQUE ID: 190723_7
Press releases

DISCOURS DE L'AMBASSADEUR DE L'UE AU MAROC - Réception ERASMUS+ Résidence – 10 juillet 2019

Mesdames et Messieurs les représentants du Ministère de l'Education nationale,  de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,

Chers représentants du monde académique,

Chers collègues des Etats membres de l’Union européenne,

Chers amis du partenariat Maroc – UE,

Et surtout, chers anciens et futurs Erasmus,

Je suis particulièrement heureuse de vous recevoir aujourd’hui, pour ce rendez-vous estival désormais incontournable, afin de fêter le départ prochain de nos Erasmus marocains vers leurs universités d’accueil. C'est l'occasion aussi de voir se développer un réseau Erasmus+ au Maroc, dans lequel chacun a son histoire et son rôle à jouer.

Depuis sa création, le programme Erasmus a eu un impact réel sur la vie d’environ neuf millions d'étudiants, apprentis, élèves, volontaires, enseignants, salariés et éducateurs, ce qui en fait sans nul doute le plus connu et le plus réussi des programmes européens.

Depuis 2014, ce programme, désormais baptisé Erasmus PLUS, a permis à plus de 2.800 marocains, pour la moitié étudiants et pour l'autre moitié professeurs et personnel administratif des universités, de "faire leur Erasmus", comme on dit, en Europe. Quelle plus belle façon de donner sens au partenariat entre l’Union européenne et le Maroc?

Ce que délivre l’expérience Erasmus +, c’est un portefeuille de compétences. Hier, on résumait Erasmus à un programme linguistique; aujourd’hui, l’expérience Erasmus est un gage de curiosité, d’adaptabilité, de prise de confiance en soi, autant de compétences transversales particulièrement prisées par les entreprises. Il me semble d'ailleurs que nous avons la chance d'avoir parmi nous Rim de Rabat et Omar de Marrakech, qui vont témoigner de leur expérience personnelle à ce sujet.

Le ciment d'une société plus forte, plus solidaire, plus inclusive, c’est le savoir, parce qu’il détient les clés de la citoyenneté, de l’égalité des chances et de l’innovation. C’est pourquoi le rapprochement entre nos systèmes d'Enseignement supérieur est si essentiel à l’avenir de notre partenariat. Erasmus+ est un formidable outil au service de cette ambition car la mobilité qu’il favorise n’est pas seulement celle des personnes, c’est aussi celle des systèmes d’enseignement supérieur qui bougent et évoluent au gré des rencontres, des échanges de bonnes pratiques, des partenariats entre établissements et avec les entreprises.

Vous qui êtes ici présents, vous avez tous une connaissance plus ou moins approfondie de ce programme, alors permettez-moi de mettre l'accent sur trois opportunités qui méritent d'être plus connues.

La première, c'est que la mobilité va dans les deux sens. Quand je parlais tout à l'heure des 2.800 Erasmus marocains ces cinq dernières années, je voudrais aussi souligner qu'il y a eu, dans le même temps, plus de 1.100 Erasmus européens qui ont été accueillis, à bras ouverts j'en suis sûre, par les établissements d'enseignement supérieur marocains. Ainsi, j'invite tous nos directeurs et directrices d'établissements ici présents à saisir cette opportunité, notamment d'accueillir des enseignants européens dans leurs murs, afin d'en faire bénéficier le maximum d'étudiants.

La deuxième opportunité que j'aimerais mettre en valeur, c'est cette nouvelle action appelée "Virtual exchange". En complément de la mobilité, les étudiants peuvent expérimenter le dialogue interculturel grâce à une plateforme en ligne permettant de discuter avec d'autres jeunes de problématiques communes. Cette action permet de consolider la culture numérique, tout en s’appuyant sur des outils pédagogiques digitaux et en favorisant le développement de l’esprit critique.

La troisième opportunité sur laquelle je voudrais insister, c'est sur le volet Jeunesse du programme, et notamment le volontariat. Oui, Erasmus+ n'est pas ouvert qu'aux étudiants: tout jeune de 18 à 30 ans, quel que soit son niveau d'études et son statut, peut s'engager dans le "European Solidarity Corps", afin de mettre à profit ses compétences et sa bonne volonté dans un projet d'intérêt commun, tout en expérimentant la mobilité. Là aussi nous sommes honorés de compter parmi nous ce soir Fatim-Zahra de Bejaad, qui va nous livrer son témoignage sur son expérience de volontariat dans le cadre d'Erasmus+.

Rassurez-vous si vous n'avez pas eu le temps de retenir toutes ces informations, car – et c'est la bonne nouvelle que je suis impatiente de vous communiquer – nous avons, depuis janvier, un nouveau bureau Erasmus+ Maroc! Professeur Latifa Daadaoui et son équipe se tiennent à votre disposition pour que chacun puisse bénéficier de ce magnifique programme.

Je tiens d'ailleurs à saluer l'enthousiasme et le dynamisme de cette équipe, qui n'hésite pas à parcourir le Maroc pour que tous les établissements, même les plus éloignés, puissent profiter de ce programme. Malgré le nationalisme et le scepticisme ambiants, Erasmus+ gagne en importance. Dans un monde où le repli identitaire devient une véritable menace, notre programme Erasmus+ est un îlot où continuent de subsister les valeurs universelles partagées par nous tous. Partir en Erasmus, c’est une occasion incroyable, pour des jeunes du même âge et de cultures différentes, d’apprendre à se connaître et de découvrir qu’ils ont beaucoup de choses en commun – bien plus que les adultes ne peuvent imaginer.

La journée est à la fête, pas aux longs discours. Alors laissez-moi terminer en disant à tous nos Erasmus marocains: "Moi, Ambassadeur de l’Union européenne au Maroc, je vous souhaite beaucoup de succès, à vous, ambassadeurs du Maroc dans l’Union européenne"!

Équipes éditoriales: