Délégation de l'Union européenne en Tunisie

Déclaration de la Haute-Représentante/Vice-Présidente Federica Mogherini suite à la rencontre avec les Ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel- Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger and Tchad

Bruxelles, 17/06/2015 - 00:00, UNIQUE ID: 150617_07
Remarks

 

CHECK AGAINST DELIVERY

C'était un plaisir pour moi d'inviter pour la première fois ensemble les Ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel car il est très clair que nous partageons des problèmes communs auxquels il faut apporter des solutions communes. Ce fut le point de départ de nos discussions aujourd'hui. Nous avons décidé de travailler ensemble d'une façon plus opérationnelle, plus active, passer des plans d'action - que nous avons adopté- aux actions concrètes. On a décidé de se rencontrer régulièrement au niveau ministériel et de demander à nos services, au niveau technique, de travailler de façon très concrète sur trois axes prioritaires.

Premièrement, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, y compris le contrôle des frontières et la lutte contre les trafics de différentes natures -trafic d'êtres humains, trafic de drogue, d'armes, crime organisé.

Deuxième niveau de coopération étroite qu'on va développer davantage : la gestion commune des flux migratoires et la lutte contre les réseaux de trafiquants. C'est un défi commun, on le sait très bien, il n'y a pas de solution seulement d'un côté de la Méditerranée, il faut une coopération étroite, concrète, et il faut nous aider réciproquement à gérer un défi qui est commun. Parce que l'on sait que les pays du Sahel sont des pays de transit importants, et c'est dans l'intérêt de l'Union européenne de les aider, de les soutenir, à faire face à ces défis importants qui les concernent eux autant que nous.

Troisième élément de priorité, de travail commun, c'est le changement climatique - aujourd'hui c'est aussi la journée de la diplomatie climatique- et le développement durable.  L'Union européenne, en ce qui concerne l'aide au développement, va dédier plus de 5 milliards d'euros entre 2014 et 2020, et plus de 8 milliards d'euros au total, si on considère aussi les programmes bilatéraux des Etats membres pour le développement. C'est la première façon de faire face aux deux premiers défis qu'on partage - la lutte contre le terrorisme et la gestion des flux migratoires - parce que c'est en donnant de l'espoir, des opportunités, de l'emploi à la jeunesse de la région qu'on peut effectivement faire face à ces défis.

Comme je l'ai dit, on a eu un échange de points de vue très fructueux, très productif, opérationnel. C'était un vrai échange, pas seulement de discussions et d'analyses de problèmes, mais aussi de solutions concrètes qu'on veut mettre en place ensembles. Et je peux dire que c'est la première fois qu'on se rencontre dans ce format, et ce n'est surement pas la dernière. On va se revoir la prochaine fois au Sahel. Pour faire en sorte que ces propositions deviennent concrètes d'ici la prochaine réunion, on va demander à nos services de passer à l'action sur tous ces points-là. On a les instruments pour travailler ensemble, on a la volonté politique de travailler ensemble, maintenant il faut simplement le faire. Ce n'est pas simple, mais c'est nécessaire.

(Aux 5 Ministres) Merci beaucoup pour votre engagement, pour votre collaboration, pour votre énergie, que vous avez emmenée ici aujourd'hui à Bruxelles et je suis vraiment heureuse de vous avoir accueillis ici et de pouvoir commencer à travailler en commun. Merci.

Lien vers la vidéo :

http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?sitelang=en&ref=I105095

 

Languages: