Délégation de l'Union européenne en Tunisie

Conférence de lancement du projet SECTRANS-NAS des Centres d’Excellence de l’UE à Tunis

30/04/2019 - 18:48
News stories

La conférence de Lancement du projet Sectrans_NAS des Centres d’Excellence de l’UE qui s’est déroulée du 24 au 25 avril dernier à Tunis, a réuni tous les acteurs impliqués dans ce projet portant sur le renforcement des capacités de gestion des risques liés au transport des matières chimiques et biologiques en Afrique du Nord et dans la région du Sahel.

 

La cérémonie solennelle a été ouverte par le nouveau directeur du bureau régional des centres d'excellence pour l'Afrique du Nord et le Sahel, M. El Hadj Lamine, et les interventions de la représentante de la Délégation de l'Union Européenne en Tunisie, Mme Ilaria Mussetti, du Général Major à la Douane et point focal national de la Tunisie, Lassaad Bechoual la directrice du bureau de la coopération internationale à la direction générale de la Douane, le Colonel-major de douanes Imen Bahlous et la représentante du consortium des metteurs en œuvre, Ana Hernandez.

En plus des mots de bienvenus et de remerciements, aussi bien M. El Hadj Lamine que Mme Ilaria Mussetti ont souligné, statistiques à l’appui, l’importance de la mise en œuvre de ce projet, compte tenu de l’accroissement des incidents et accidents liés au transport des matières dangereuses dans la région.

À la suite de la présentation générale du projet et de sa page web, des experts, dont le chef d’équipe, M. Pablo Taboada, les point focaux des pays partenaires et des représentants directement concernés par la problématique du projet qui les accompagnaient, ont eu l’occasion de prendre la parole pour exposer brièvement, par pays, la situation de départ dans laquelle se trouvent leurs pays respectifs, leurs particularités et surtout leurs attentes en la matière.

Le lendemain de la cérémonie d’ouverture, ce bref exposé a été discuté de manière plus approfondie avec les experts des différents groupes de travail mis en place par le consortium. L’objectif recherché était d’adapter le projet, du mieux possible, aux réalités et spécificités des pays participants

Il ressort de ces échanges que, quand bien même l’un des objectifs finaux visés est l’instauration et le renforcement d’une coopération régionale, les différents niveaux de capacités évoqués exigent de mettre en œuvre une grande flexibilité dans l’interprétation des termes de référence mais surtout d’avoir en priorité le renforcement des capacités nationales tant au plan réglementaire qu’en capacité de préparation et de réponse.

La rencontre a permis également de proposer des dates pour les prochaines missions d’évaluation sur le terrain dans chacun des pays et dans les 5 prochains mois. La première mission est programmée pour juin en Algérie.  

Rubriques éditoriales: