Délégation de l'Union européenne en Tunisie

Intervention de la haute-représentante/vice-présidente, Federica Mogherini, à son arrivée à la réunion informelle des ministres de la défense, qui s'est tenue à Luxembourg, le 3 septembre 2015

Luxembourg, 03/09/2015 - 00:00, UNIQUE ID: 150903_01
Remarks

SEUL LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI

Je suis heureuse de me joindre aux ministres de la défense aujourd'hui pour mener d'importantes discussions. Malheureusement, je n'ai pu assister à cette réunion qu'aujourd'hui car nous avons passé toute la journée d'hier avec le président de la Commission, M. Juncker, et le reste des membres de la Commission. Nos travaux ont porté essentiellement sur un nouveau train de mesures visant à faire face à la crise des réfugiés et à la crise migratoire auxquelles l'Europe est confrontée. Ce n'est pas seulement l'Europe, mais notre voisinage tout entier qui est aux prises avec l'une des crises les plus importantes depuis des décennies, qui nécessite une action urgente et unie.

Aujourd'hui, au cours de cette réunion des ministres de la défense, nous mènerons des discussions et des travaux sur cette question, dans la mesure où nous nous intéresserons principalement à l'opération que nous avons lancée récemment en Méditerranée contre les passeurs et les trafiquants d'êtres humains.

Je présenterai aux ministres de la défense une proposition visant à passer de la première phase de l'opération, à savoir la collecte et le partage d'informations, à la deuxième phase, qui est la lutte contre les passeurs et les trafiquants en haute mer.

Le moment n'est pas venu de prendre une décision, la réunion d'aujourd'hui étant une réunion informelle. Il s'agira cependant d'un débat politique très important, à l'occasion duquel nous examinerons avec les États membres s'ils sont disposés à franchir cette étape cruciale.

Vidéo:

http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?ref=l108173

 

Languages:
Équipes éditoriales: