Delegation of the European Union to Tunisia

Reconnectons-nous à la Terre

30/03/2019 - 12:47
News stories

L’Union européenne réaffirme son engagement en faveur de la lutte contre le changement climatique et pour le développement durable en participant à l’Heure de la Terre (Earth Hour) organisée par WWF le 30 mars.

L’Union européenne réaffirme son engagement en faveur de la lutte contre le changement climatique et pour le développement durable en participant à l’Heure de la Terre (Earth Hour) organisée par WWF le 30 mars.

De Singapour à Honolulu, en passant par Sydney, Moscou, Paris… et Tunis, 188 pays éteindront les lumières de leurs monuments emblématiques pour manifester leur prise de conscience des enjeux climatiques et leur volonté de protéger la biodiversité. En Tunisie, c’est le Vieux Port de Bizerte qui a été choisi pour symboliser l’engagement pour la planète. À 20 h 30, tout le quartier du Vieux Port s’éteindra pour une heure, laissant place à des animations hautes en couleur.

Avant cela, toute la journée du 30 mars sera marquée par des activités variées (sport, musiques, tri de déchets, parade à vélo, etc.) dans toute la ville de Bizerte et plusieurs autres villes de Tunisie.

Un geste symbolique, des actions concrètes

Au-delà de cette extinction de lumière symbolique, l’Union européenne agit concrètement pour aider la Tunisie à préserver son environnement et à sensibiliser les jeunes générations.

Avec le Programme de gouvernance environnementale (PGE) de Gabès, plus de 3 000 élèves ont participé à des activités d’éducation environnementale et à des actions, à la fois dans leurs écoles et sur le terrain. Par ailleurs, plusieurs actions menées par des associations de Gabès ont été financées, permettant entre autres de replanter plus de 2 000 palmiers et de réhabiliter 30 km de canaux de drainage et d’irrigation pour revitaliser les oasis et leur biodiversité.

Plus au nord, le Projet intégré de dépollution du Lac de Bizerte s’attaque aux principales sources de pollution de la zone. Les grandes industries et les acteurs publics de la région bénéficient ainsi d’un accompagnement pour réduire leur impact sur les écosystèmes et améliorer les conditions de vie des habitants, en particulier des pêcheurs.

Plus largement, la dimension environnementale est devenue une constante de l’action de l’Union européenne en Tunisie et ailleurs. D’ici à 2020, l’objectif est de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre (par rapport aux niveaux de 1990), de produire 20 % d’énergies renouvelables et d’améliorer de 20 % son efficacité énergétique.

Avant de proposer de nouvelles actions, la Commission évalue soigneusement leurs incidences potentielles. Avec nous, rejoignez le mouvement le 30 mars et reconnectons-nous à la terre.

Secciones editoriales: