Délégation de l'Union européenne auprès de la République Togolaise

L’Union européenne octroie une subvention aux Communes de Haho 1, 2, 3 et 4 pour améliorer la gouvernance urbaine et l’ouverture sociale

23/12/2020 - 16:50
News stories

Lomé, le 22 décembre 2020: L’Union européenne et la commune de Haho1 ont signé une subvention pour la mise en œuvre de l’action «Amélioration de la gouvernance urbaine et de l’ouverture sociale dans les communes de Haho1, Haho2, Haho3 et Haho4 dans la Préfecture de Haho au Togo » qui sera coordonné par la commune de Haho1.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Loméle  22  décembre  2020:  L’Union  européenne  et  la  commune  de  Haho1  ont  signé  une  subvention  pour  la mise  en  œuvre de l’action  «Amélioration  de  la  gouvernance  urbaine  et  de l’ouverture  sociale  dans  les  communes de    Haho1,  Haho2,  Haho3  et  Haho4  dans  la  Préfecture  de  Haho  au  Togo  »  qui  sera  coordonné  par  la  commune de  Haho1.

L’évènement  s’est  déroulé  à  la  Délégation  de  l’Union  européenne  à  Lomé,  en  présence  de  S.E.M  Joaquín TASSO-VILALLONGA,  Ambassadeur,  Chef  de  délégation,  du  Chef  de  Coopération  de  l’Union  européenne  et des  quatre  Maires  des  communes  Togolaises  bénéficiaires. 

« L’Union  européenne  et  ses  Etats  Membres  accordent  une  grande  importance  au  processus  de  décentralisation au  Togo.  Cette  subvention,  d’un  montant  d’environ  2  223  millions  de  Francs  CFA,  confirme  notre  soutien concret  aux  communes togolaises et  s’ajoute  à  nos appuis  à la tenue des élections  locales  de  2019,  au  recrutement de  Secrétaires  généraux,  à  la  mise  en  place  du  Fonds  d’appui  aux  collectivités  locales,  ainsi  qu’à  notre cofinancement  du  Programme  d’appui  à  la  décentralisation  et  à  la  gouvernance  locale  au  Togo.  »    a  déclaré l’Ambassadeur  de  l’Union  européenne.

Le  Maire  de  Haho1,  au  nom  de  ses  pairs,  a  remercié  l’Union  européenne  de  son  appui  et  a  rappelé  que  «  Cette action  contribuera  au  développement  intégré  durable  des  quatre  communes  de  Haho  et  a  été  sélectionnée  parmi des  centaines  d’autres,  présentées  dans  le  cadre  d’un  appel  à  propositions  de  l’Union  européenne  qui  s’adressait à  l’ensemble  des  pays  de  l’Afrique,  des  Caraïbes  et  du  Pacifique. »

De  façon  spécifique,  l’action  touchera  les  311  000  habitants  de  la  Préfecture  de  Haho  et  vise  à  :

  • Renforcer  les  bases  de  la  gouvernance  urbaine,  participative,  inclusive,  fondée  sur  les  droits  et  l’égalité  de genre,  à  travers  la  promotion  de  l’implication  des  femmes,  des  jeunes,  des  groupes  marginalisés  au développement  des  territoires  ;  l‘établissement  d’une  gestion  concertée  du  territoire  entre  Organisations  de la  société  civile,  secteur  privé,  populations  et  autorités  locales  ;  l’appui  aux  communes  pour  se  doter  d’outils de  planifications  urbaine  inclusifs  qui  prennent  en  compte  le  changement  climatique  et  le  renforcement  des mécanismes  de  mobilisation  de  ressources  et  de  redevabilité.
  • Assurer  l’ouverture  sociale  des  territoires,  en  facilitant  l’accès  de  tous,  notamment  les  plus  vulnérables,  aux services  d’eau  et  d’assainissement  et  aux  services  juridiques  participatifs,  ainsi  qu’en  favorisant l’autonomisation  et  l’emploi  des  femmes,  des  jeunes  et  des  plus  vulnérables  et  en  ciblant  la  cohésion  sociale sur  les  territoires  à  travers  la  culture

Cette  action  compte  imprimer  un  changement  de  paradigme  dans  la  gouvernance  territoriale  des  quatre communes de Haho,  en  facilitant  la  pleine  participation  des  jeunes,  des  femmes,  des  personnes  handicapées,  des plus  démunies,  des  associations  locales  au  développement  des  communes. 

L’accent  est  mis  sur  l’apprentissage, le  partage  d’expériences  de  gouvernance  urbaine,  le  développement  des  services  grâce  d’une  part  aux partenariats  internationaux  (communes  de  Bapaume  en  France  et  de  Porto  Novo  au  Benin),  mais  aussi  à  travers les  échanges  de  bonnes  pratiques  avec  les  ONG  (CDD,  Self  Help  Africa,…)  et  les  communes  du  Togo  qui  ont mis  en  œuvre  des  projets  d’accès  aux  services  essentiels  financés  par  l’Union  européenne.   

Il  est  attendu  de  l’action  la  délivrance  de  10  000  actes  de  naissance  aux  femmes,  jeunes  et  personnes  vivant  avec handicap  ;    l’alphabétisation  de  2  000  femmes  et  jeunes  ;  l’incrément  jusqu’à  50%  de  la  représentativité  des femmes  et  jeunes  dans  les  instances  de  décision  et  concertation  ;  la  mise  en  place  de  4  observatoires fonctionnels  ;  l’élaboration  de  12  plans  structurants  dont  4  Plans  de  développement  communaux  ;  l’extension sur  25  km du réseau  d’eau  potable,    la  réalisation  de  72  points  d’eau  et  de  1200  latrines  ;  l’appui  pour  la  mise  en place  de  70  associations  d’épargne  et  crédit  (AE&C)  ;  la  rénovation  de  3  sites  culturels  ;  la  création  d’au  moins 500  emplois.

L’action  a  une  durée  de  quatre  ans  et  un  budget  d’environ  2  615  millions  de  Francs  CFA,  cofinancé  à  85%  par l’Union  européenne  et  pour  la  partie  restante  par  les  communes  du  Haho.   

Rubriques éditoriales: