Délégation de l'Union européenne auprès de la République Togolaise

L'Union européenne et le Togo signent une convention de financement de 21,6 milliards de francs CFA

03/12/2019 - 17:44
News stories

L’Union européenne (UE) met à la disposition de la République Togolaise une enveloppe de 33 millions d’euros, soit environ 21,6 milliards de FCFA, pour appuyer la mise en œuvre du Plan National de Développement. Cet appui vise à soutenir la réforme de la gestion des finances publiques, la croissance et la réduction de la pauvreté. L'objectif est d'aider le Togo à atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD), à favoriser un cadre macroéconomique stable et à consolider la démocratie.

 

 

Le Contrat de Consolidation de l'Etat du Togo – phase 3 (CCET3) sera mis en œuvre sur une période de deux ans, 2019-2020 et prévoit des décaissements par tranches annuelles. "Ce programme est un appui budgétaire général: les fonds sont transférés dans le compte unique du Trésor public du Togo à la BCEAO. Ils sont fongibles avec les autres recettes de l'Etat. Cela veut dire qu'ils vont au financement du budget de l'Etat adopté par l'Assemblée nationale" a indiqué Bruno Hanses, Chargé d'affaires de la Délégation de l'Union européenne au Togo. Il a également souligné que "les décaissements sont conditionnés à des critères d'éligibilité de l'appui budgétaire, et notamment à des progrès satisfaisants des politiques en matière de stabilité macro-économique, de la gestion des finances publiques et de la transparence budgétaire. Un autre facteur à prendre en compte est l'exécution du Plan National de Développement."

 

Remerciant l'Union européenne pour sa "contribution constante et fort appréciée au développement du Togo à travers les opérations d'appui successifs du Fonds européen de développement", la ministre de la Planification du Développement et de la Coopération a promis "l'utilisation rationnelle des ressources du programme d'appui budgétaire pour la satisfaction des besoins prioritaires de la population". 

 

Sur les 21,6 milliards de Francs CFA, 10,1 milliards de Francs CFA sont conditionnés aux critères d'éligibilité de l'appui budgétaire. Les restants 11,5 milliards sont liés  à la performance de mise en œuvre de réformes identifiées comme prioritaires par le gouvernement togolais à savoir le processus de décentralisation, l'amélioration du climat des affaires et le renforcement du système national des statistiques.

 

Cet appui budgétaire est un nouveau gage de l'engagement fort de l’Union européenne d'accompagner le gouvernement et le peuple togolais dans sa volonté de développer un pays stable, prospère et démocratique.

Rubriques éditoriales: