Délégation de l'Union européenne auprès de la République Togolaise

Des experts de l'Union européenne et du Togo en réflexion autour d'une politique de réduction des risques et menaces nucléaires, radiologiques, biologiques, et chimiques (NBRC) pour le Togo

27/02/2019 - 16:29
News stories

Du 27 février au 1er mars, des spécialistes du Togo et de l'Union européenne se penchent sur les dangers dont le pays pourrait être victime en matière nucléaire, radiologique, biologique et chimique.

La production, le transport et la manipulation d'agents et matériaux NRBC sont en croissance continue dans un contexte de développement socio-économique, technologique et d'industrialisation. S'ils offrent de nombreux bénéfices, ils constituent toutefois une grande source de vulnérabilité qui doit être prise en charge. Lorsque le risque se matérialise dans le cadre d'une épidémie ou d'un accident industriel ou lorsque la menace s'exécute dans le cadre d'une attaque terroriste, les conséquences peuvent être désastreuses en termes de pertes en vies humaines mais aussi économiques et environnementales. Chaque Etat doit en préserver sa population. 

Cet atelier relève d'un processus d'élaboration d'un plan d'action national NRBC par le gouvernement avec l'appui de l'UE. Il fait suite à plusieurs séminaires d'évaluation des risques et des besoins et a pour but de rédiger un document stratégique qui sera soumis à la validation des autorités politiques.

Ce soutien européen s'inscrit dans le cadre d'une initiative plus large dite des "Centres d'Excellence pour la réduction des risques NRBC" coordonnée pour le Togo par le Ministère de l'Environnement et des Ressources Forestières. Cette action de l'UE de portée mondiale soutient 8 centres régionaux et les 61 pays qui en sont membres pour renforcer dans ce domaine la coordination au niveau national et la coopération au niveau régional et international.

Cette Initiative fournit un appui financier et technique aux pays participants sur trois plans: institutionnel pour la mise en place d'une équipe nationale coordonnée par un point focal national; stratégique pour l'élaboration d'un plan d'action national; et opérationnel par le biais de projets régionaux de renforcement de capacités. Le Togo fait partie depuis 2013 du Centre d'Excellence pour les pays de la façade atlantique africaine dont le secrétariat est basé à Rabat, au Maroc.

Outre l'appui à la rédaction du plan d'actions, le pays a bénéficié de trois projets pour le renforcement de la gestion du risque industriel chimique, des déchets biologiques et chimiques ainsi que des épidémies. Deux nouveaux projets viennent de démarrer toujours sur le risque chimique lié aux installations classées ainsi que sur le transport de matières dangereuses.   

Rubriques éditoriales: