Délégation de l'Union européenne auprès de la République Togolaise

L'alliance Afrique-Europe, une nouvelle étape dans le partenariat entre les deux continents

14/09/2018 - 18:34
News stories

Dans le cadre des propositions de l'état de l'Union du président Juncker, la Commission européenne a annoncé une nouvelle "Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables". Cet ensemble se fonde sur les engagements pris lors du Sommet Union africaine-Union européenne qui s'est tenu l'année dernière à Abidjan, où les deux continents ont convenu de renforcer leur partenariat. L'Alliance débouchera sur la création de jusqu'à 10 millions d'emplois en Afrique, uniquement pour les cinq prochaines années.

Dans ses remarques introductives à la conférence de presse d'aujourd'hui, la Haute représentante/Vice-présidente Federica Mogherini a souligné: "Vous vous souvenez sûrement que lorsque nous avons débuté notre mandat il y a quatre ans, nous disions que ce n'était pas suffisant, qu'il n'était plus adéquat de simplement travailler pour l'Afrique, mais que nous voulions changer de paradigme et commencer à travailler avec l'Afrique. Au cours de ces quatre dernières années, nous avons construit progressivement un partenariat d'un nouveau genre avec l'Afrique- un partenariat d'égal à égal- avec le continent qui est le plus proche de l'Europe, seulement à 14km de nos côtes."

Ce qui se passe en Afrique importe pour l'Europe et vice-versa. L'Union européenne est le voisin le plus proche de l'Afrique et son plus gros investisseur. En 2016, les investissements cumulés des Etats membres de l'UE s'élevaient à 291 milliards d'euros. Et le Plan d'investissement extérieur mobilise des investissements significatifs. Cette mobilisation est en cours et devrait atteindre jusqu'à 44 milliards d'euros d'ici à 2020.  

L'UE est aussi le principal partenaire commercial de l'Afrique, représentant 36% du commerce de l'Afrique en marchandises, d'une valeur de 243,5 milliards d'euros et l'UE reste le marché le plus ouvert au monde pour les exportations africaines.

L'Alliance sera une priorité essentielle pour l'année à venir et se concentre sur le potentiel économique de l'Afrique et de l'Europe et la mobilisation du secteur privé. Elle poursuit en outre l'objectif de libérer les investissements privés et d'explorer les opportunités considérables qui peuvent présenter des avantages pour les économies africaine et européenne, en mettant l'accent sur l'emploi des jeunes.

Investir dans la jeune génération en Afrique est d'une importance capitale pour la Haute représentante/Vice-présidente. Elle a souligné qu' "ils manquent souvent d'éducation et de formation, et l'accès à des opportunités financières leur fait souvent défaut." À cet égard, la proposition fera une grande différence en augmentant par exemple le soutien aux bourses d'études et aux programmes d'échange, afin d'atteindre l'objectif de plus de 100 000 étudiants bénéficiant du programme Erasmus + au cours des dix prochaines années. En outre, 750 000 personnes bénéficieront de formation professionnelle pour développer leurs compétences d'ici à 2020.

Après l'accélération des investissements stratégiques et le renforcement du rôle du secteur privé, l'investissement dans les personnes en investissant dans l'éducation et les compétences, la proposition de la Commission inclut des actions-clé, telles que tirer profit du plein potentiel de l'intégration économique et du commerce. En bref, il s'agit d'une stratégie économique qui met les forces d'Europe et d'Afrique au travail.

La Facilité européenne pour la paix d'une valeur de 10,5 milliards €, qui a été proposée par la Haute représentante Federica Mogherini, va davantage améliorer le travail avec l'Afrique pour assurer la paix, la sécurité et la stabilité à travers le continent.

La Haute représentante/Vice-présidente Federica Mogherini retournera en Afrique le mois prochain. "Il y aura aussi des opportunités pour moi et d'autres d'entre nous de discuter de ces idées et propositions à la prochaine Assemblée générale (des Nations unies) à New York dans dix jours", a-t-elle dit.

Languages: