Délégation de l'Union européenne auprès de la République Togolaise

Signature de la convention de financement du projet "Santé et espoir pour tous" (SEPT)

07/06/2018 - 20:12
News stories

Une cérémonie symbolique de signature d'une convention de financement du projet "Santé et espoir pour tous" (SEPT) s'est tenue jeudi matin dans les locaux de la Délégation de l'Union européenne au Togo. Le projet est mis en œuvre par les ONG Aktion PIT Togohilfe e.V. et Aimes Afrique.

 

L'hôpital va s'inviter chez les populations du Togo profond. Le projet "Santé et espoir pour tous" (SEPT) vise à améliorer la santé de la population togolaise en amenant l'hôpital vers les populations rurales démunies, en assurant leur prise en charge médico-chirurgicale gratuite et en formant le personnel local. L'Union européenne a signé ce 07 juin une convention de financement du projet à hauteur de 500 000 euros au bénéfice de l'ONG allemande Aktion PIT Togohilfe e.V. et de l’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et la Santé en Afrique (AIMES-AFRIQUE). Cette dernière qui existe dans une dizaine de pays africains, a pour but principal  «la culture du sens de la responsabilité sociale et du volontariat au sein du corps médical afin de promouvoir la santé et l’éducation en Afrique ».

 

Dans son mot de circonstance, le docteur Serge Michel KODOM a remercié l'Union européenne  pour sa volonté d'appuyer la phase pilote d'un projet destiné à redonner de l'espoir à de milliers de Togolais qui ne peuvent pas s'offrir des soins de qualité. Il a décliné les principales composantes du projet qui consistent en la formation des médecins à la problématique de la santé dans les milieux défavorisés, l'organisation des missions de terrain et la sensibilisation des bénéficiaires. "Nous avons été très heureux de trouver un écho favorable à notre projet auprès de l'Union européenne", a-t-il indiqué avant de promettre tout mettre en œuvre pour le succès de la phase pilote d'une initiative qui a vocation à s'étendre à d'autres pays.

 

Prenant la parole à son tour, Madame Margret Kopp, présidente de Aktion PIT Togohilfe e.V., a rappelé le travail effectué par l'ONG allemande depuis les années 1980. "La santé est la base de toute chose et il était important pour nous de soutenir cette initiative", a-t-elle déclaré. Pour Margret Kopp, l'action de AIMES-AFRIQUE est innovante car elle permet de soutenir les médecins locaux (plutôt que de faire venir des médecins étrangers),  apporte l'hôpital vers les populations (il ne faut plus attendre que les problèmes viennent mais il faut aller vers eux) et renforce l'éducation des populations aux bonnes habitudes en matière de santé.

 

Philippe Kodjo YODO, Conseiller technique du ministère de l'Action sociale, de la promotion de la femme et de l'Alphabétisation, représentant le ministre, a promis l'appui de l'Etat à travers les structures décentralisées afin d'assurer la mobilisation des populations lors des missions foraines du projet.

 

De son côté, M. Bruno HANSES, Chargé d'Affaires par intérim de la Délégation de l'Union européenne a rappelé l'engagement de l'UE à œuvrer à l'atteinte des Objectifs de développement durable qui font une part belle à la santé." L'Union européenne est heureuse de s'associer à une action qui sauve des vies, redonne du sourire et de l'espoir à des centaines de familles togolaises", a-t-il poursuivi.

 

Les activités menées dans le cadre de cette subvention porteront sur la sensibilisation des populations rurales et péri-urbaines, la formation du personnel local aux pathologies chirurgicales, la prise en charge et l'opération des patients atteints de ces pathologies, ainsi que la réinsertion dans ces communautés. Pendant deux années dix campagnes chirurgicales seront réalisées dans chacune des régions du pays pour traiter des pathologies très encombrantes telles que les hernies, hydrocèles, lipomes, goitre, fibrome, etc.

Rubriques éditoriales: