Délégation de l'Union européenne auprès de la République Togolaise

Une délégation de l'Union européenne visite les cliniques mobiles à Tohoun (Préfecture Moyen-mono)

22/02/2018 - 19:12
News stories

Une délégation de l'Union européenne a effectué mardi une visite de terrain dans la préfecture du Moyen-mono. La mission a notamment suivi les prestations d'une clinique mobile déployée au lycée de Goudohoe après s'être entretenue avec les populations du village sur les incidences du projet de Promotion des Droits des Adolescents à la santé génésique au Togo.

Au Togo comme partout ailleurs, la santé de la reproduction des jeunes est une problématique de santé publique. Financé par  l'Union européenne et Plan international, le projet de Promotion des Droits des Adolescents à la santé génésique au Togo vise à réduire la prévalence des grossesses précoces et non désirées parmi les adolescentes de 10 à 19 ans dans les Régions Centrale et des Plateaux au Togo. Pour constater l'évolution du projet et recueillir les impressions des bénéficiaires, une délégation de l'UE conduite par la Chargée santé à la Délégation de l'UE au Togo, a séjourné le 20 février dans la préfecture du Moyen-mono.

A Tohoun, chef-lieu de la Préfecture, la mission a rendu des visites de courtoisies aux autorités administratives. Avec le Colonel DJATO-NADJINDO Dana, préfet du Moyen-mono, la délégation a fait le tour des questions de violences sexuelles exercées sur les jeunes filles dans la préfecture. Le préfet a émis le souhait de voir le projet s'amplifier dans le milieu afin d'en finir une bonne fois pour toutes avec les cas d'abus sexuel et le phénomène des grossesses précoces non-désirées qui empêchent les jeunes filles de poursuivre leurs études.

La délégation s'est ensuite rendue chez le chef Canton de Tohoun, Togbui Davi Adjavivi XI. Ce dernier a remercié au nom de sa communauté l'UE et les partenaires qui apportent leurs appuis pour en finir avec les grossesses précoces dans son canton.  Il a émis le vœu que le projet se poursuivre sur le long terme pour augmenter les bons résultats observés et permettre aux jeunes d'aller au bout de leurs scolarisations.

Une brève visite à la direction préfectorale de la santé de Tohoun a permis à la délégation de s'imprégner des difficultés rencontrées par les agents de santé dans la prise en charge des victimes de violence basée sur le genre.

Au village de Goudohoe, les populations ont tenu à partager avec la mission les changements apportés par le projet de Promotion des Droits des Adolescents à la santé génésique au Togo dans le milieu. De nombreux témoignages ont été reçus sur l'importance de la question du planning familial des jeunes.

Pour la dernière étape de la visite à Tohoun, la mission a suivi une séance de sensibilisation effectuée par les équipes de la Clinique mobile de Plan International Togo. Cette séance organisée à l'intention des élèves du lycée d'enseignement général de Goudohoe, a permis à aux lyceens de bénéficier de conseils et de soins prodigués par les sages-femmes du projet de Promotion des Droits des Adolescents à la santé génésique au Togo.

Rubriques éditoriales: