Delegation of the European Union to Chad

Appel à manifestation d'intérêt (La session d'information aura lieu le 16 mars 2018 à 11h 30 à la Délégation de l'UE au Tchad

12/03/2018 - 14:49
Grants

T05-EUTF-SAH-TD-07-01 : Programme de développement inclusif des zones d'accueil au Tchad (DIZA)

Compte rendu de la session d'information sur le programme DIZA

vendredi 16 mars 2018, DUE

 

 

Le programme DIZA est issu de la demande de l'Etat tchadien, par l'intermédiaire du Ministère de l'Economie et de la planification du développement, d'intervenir sur les dynamique populations hôtes / populations réfugiées, retournées et déplacées à laquelle l'Union européenne a répondu favorablement. Le DIZA a pour cible les personnes vulnérables à savoir les autochtones, les réfugiés, les déplacés et retournés dans diverses régions du Tchad. L'approche du programme s'inscrit dans le nexus humanitaire-développement, c’est-à-dire que le DIZA combine ainsi des activités humanitaires et de développement. DEVCO et la DG ECHO travaille ensemble à l'identification et à la formulation de ce programme.

 

Le DIZA a pour objectif d'améliorer l’accès aux services sociaux de base, l’emploi et les revenus, la  gouvernance locale et la résilience des populations ciblées par le projet. L'appel à manifestation d'intérêt publié le 12 mars sur le site web de la DUE au Tchad cherche à mobiliser les ONG intéressées et actives dans ces domaines. Le HCR aura un rôle spécifique dans l'atteinte de l'un des objectifs, ainsi qu'un rôle de conseil auprès des futurs consortia d'ONG.

 

Il est attendu des ONG de s'organiser en consortia. Un consortium sera présélectionné pour chaque zone du programme, un consortium au Sud et un à l'Est.

Noter que les ONGs internationales postulant à cet appel devront se mettre en consortium avec au moins une ONG locale, sachant que la préférence à qualité équivalente ira aux consortia impliquant le plus d'ONG locales.

 

Les postulants audit appel sont tenus de formuler des notes conceptuelles en faisant ressortir les aspects suivants:

 

  • l'implication des autorités locales dès le stade de la note conceptuelle.

  • l'insertion de l'aspect "genre" par la prise en compte des femmes avec analyse approfondie.

  • un soutien innovant au système de finance locale publique et privée.

  • la durabilité des activités envisagées.

  • l'accent sur les attentes particulières des populations (accès à la justice, lutte contre la dégradation de l'environnement, création de comité de gestion, système de maintenance, AGR…).

  • l'intégration de l’analyse des risques (climatiques, mouvements de population) pouvant être la cause d'échec d'activités mentionnant les actions collectives à prévoir et donc la prévention de ces risques ou leur correction par des actions de contingences.

  • L’intégration du Droit Humanitaire International et des impératifs de protection des populations.

 

Les offres sont attendues jusqu'au 11 mai 2018. Un comité de sélection (DUE – ECHO) les étudiera selon la grille d'évaluation définie dans les lignes directrices. La présélection devrait prendre fin le 30 mai 2018.

 

Les consortia présélectionnés dans les zones du projet (est ou sud du Tchad) travailleront ensuite à une formulation détaillée entre juin et juillet 2018. Cette phase sera finalisée par la contractualisation des partenaires, prévue pour fin juillet 2018. Ne pas hésiter à poser des questions (jusqu'au 19 mars), toutes les réponses seront transmises à l'ensemble des participants à cette réunion afin de permettre à tous d'être à un même niveau d'information.

 

Après cette présentation, une série de questions a été posée:

 

  • Zone géographique Sud et Est

 

Le consortium doit présenter une proposition avec pour zone cible le Sud ou l'Est (2 propositions peuvent être soumises, une pour chaque zones), avec prise en compte des 8 résultats. Il convient de tenir compte des zones de concentration/densité des réfugiés par canton.

 

  • Le consortium doit contenir absolument une ONG nationale ou plusieurs en plus de l'ONG internationale?

 

Le consortium doit obligatoirement comprendre une ou plusieurs ONGs nationales et  une ou plusieurs ONGs internationales. Il n'y a donc pas d'exigence particulière concernant cette proportion mais le critère de pertinence de la composition de consortium ne sera pas oublié lors de l'étude des propositions en plus de l'existence des statuts, expériences et années d'existence. Par ailleurs, à qualité égale, une préférence ira aux consortia impliquant le plus d'ONGs locales

 

  • Quels sont les bénéficiaires et quelle en est la proportion avec la population hôte?

 

Les populations ciblées sont les populations autochtones, ainsi que les réfugiés, retournés, et déplacés. Le ciblage des zones favorise la plus grande concentration des réfugiés sur une base cantonale.  

 

  • L'ONG locale doit-elle être inscrite dans PADOR?

     

Il n'est pas obligatoire de s'inscrire sur PADOR.

 

  • Si l'ONG n'est pas présente dans la localité depuis 2015, est-elle éligible?

 

L'un des critères d'éligibilité est que l'ONG soit présente dans la localité depuis 2015, ce qui permet une bonne connaissance du milieu environnant, des personnes ressources et une optimisation de budget (fonctionnement et investissement) car il y a déjà présence de personnel et infrastructures (véhicule/bâtiment, etc.).

 

Une certaine flexibilité sera accordée sur ce critère. Néanmoins, si la présence de l'ONG (chef de file ou co-demandeur) dans la localité date d'après 2015, il faudra clairement démontrer les capacités à atteindre les objectifs fixés. Cette ONG doit avoir une parfaite connaissance de la localité et installer un bureau avec tous les papiers y afférents (statuts, etc.) et s'associer avec d'autres ONG présentes dans la localité depuis au moins le 1er janvier 2015. 

 

  • Est-ce qu'il y a obligation de co-financement?

 

Non, pas de co-financement obligatoire mais celui-ci est évidemment bienvenu.

 

  • Est-ce que les autres membres du consortium peuvent être co-demandeurs?

     

    Oui, tous les membres seront co-demandeurs sachant que les co-demandeurs doivent disposer de tous les documents administratifs nécessaires (statuts, etc.).

     

  • Quelle est la date limite de dépôt des offres?

 

La date limite est fixée au 11 mai 2018. Il n'y aura pas de dérogation pour la date de dépôt des offres.

 

  • Est-il possible de présenter les petites subventions dans la soumission de l'offre?

 

Il est possible de présenter des petites subventions. Noter que les bénéficiaires de petites subventions ne pourront pas recevoir plus de 60.000 euros. Ce montant ne peut être consacré qu'aux frais de fonctionnement.

 

  • Concernant la situation financière, y a-t-il flexibilité quant aux activités dans les zones ciblées.

 

Pour éviter qu'il y ait des doublons dans la réalisation des activités, il serait intéressant, pendant l'élaboration de la note conceptuelle, d'échanger avec les acteurs présents dans la zone afin de mieux orienter les activités prévues.

 

  • Peut-on proposer des activités pour le résultat 9 bien qu'il soit du domaine du HCR?

 

Non le résultat 9 est réservé aux interventions du HCR.

 

  • Un consortium peut-il soumettre plusieurs projets?

 

Oui, il est possible de soumettre plusieurs projets, dans la limite de un pour chaque zone (Sud et Est).

 

  • Le ciblage peut-il se faire en utilisant le questionnaire harmonisé déjà utilisé pour les actions humanitaires?

     

Oui, cependant la méthode de ciblage fera l'objet de discussions lors de la formulation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Editorial Sections: