Delegation of the European Union to Chad

La Délégation de l'UE au Tchad participe à la Journée Mondiale de l'Eau

22/03/2017 - 13:42
Știri

Au cours de la dernière décennie, l'Union européenne a consacré quelques 2,5 milliard d’Euros au secteur de l’eau et de l’assainissement dans 62 pays, dont un grand nombre en Afrique. Cet appui a permis l’approvisionnement en eau potable de quelques 70 millions de personnes, et l’accès à l'assainissement pour 24 millions de personnes.

Le forage

L'accès à l'eau potable et à l’assainissement est une priorité de longue date du partenariat de l'Union européenne avec le Tchad. C'est ainsi que le Fonds européen de développement – ou FED - aura permis, au cours des dix dernières années la réalisation de près de 5.000 forages équipés de pompes à motricité humaine et de 403 mini châteaux d'eau.

Deux projets sont en cours d’exécution, pour un montant total de 117 millions d’euros soit 77 milliards de FCFA. Le premier projet permettra la réalisation dans 7 régions d'environ 1.000 forages équipé de pompes à motricité humaine, 324 mini châteaux d'eau et 400 latrines publiques répartis dans 7 régions du Tchad. Le second projet vise à améliorer l'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans les quartiers Est de Ndjamena et dans 6 grands centres urbains.

Cet appui permettra à terme d'améliorer les conditions de vie de 3.500.000 personnes, soit environ un quart de la population tchadienne.

Cet appui sera renforcé par des nouveaux projets financés par l'Union européenne dont nous pouvons mentionner le projet Résilience et Emploi au Lac Tchad (RESTE) qui, avec un budget de 12 million EUR, soit 8 milliards de FCFA, vise à améliorer l'accès à l'eau potable et assainissement d'environ 160.000 personnes dans la région du Lac et Hadjer Lamis.

L’appui de l’Union européenne dans le secteur de l'Eau et de l'Assainissement ne se limite pas qu'aux réalisations physiques mais vise également à renforcer les politiques et stratégies pour guider le développement du Tchad dans ce secteur. Un important appui institutionnel est également apporté au Ministère de l'Eau et de l'Assainissement. Le financement de l'Union européenne a permis par exemple l'élaboration du Plans Directeurs d'Investissement dans 22 régions du Tchad.

L'Union européenne joue aussi un rôle dans la coordination des Partenaires Techniques et Financiers actifs au Tchad. Toutefois, nous souhaitons accentuer cette coordination entre les PTF. Ceci afin de mettre en commun nos connaissances et nos savoirs faire que nous mettons en œuvre dans nos activités respectives

En 2000, le taux d'accès à l'eau potable de la population du Tchad était estimé à 21% et le gouvernement s’était fixé une cible de 60% d’accès à l’eau en 2015. Cet objectif a été atteint et même dépassé, ce qui est un résultat tout à fait remarquable. Néanmoins, des défis importants subsistent. Cet accroissement du taux d’accès à l’eau potable au niveau national masque d’importantes inégalités régionales. De plus, la croissance démographique impose une poursuite d’investissements soutenus pour ne pas compromettre les avancées. Nous continuons a travailler ensemble avec le Ministère de l'Eau et l'Assainissement ainsi les différentes parties prenantes, afin de fixer des objectifs pour les prochaines années, et afin de les mettre en œuvre.

 

Si les usages de l’eau sont multiples, la ressource est unique et se raréfie. Il convient dès lors d’en assurer une utilisation rationnelle et durable et d’en optimiser les bénéfices pour les populations.

Le programme indicatif national du 11ème FED pour le Tchad, d’un montant global de 290 milliards de FCFA pour la période de 2014 à 2020, alloue deux tiers de ses ressources à la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. A ce titre, un accent particulier sera mis sur l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, mais également sur une meilleure maîtrise de l’eau par des investissements hydro-agricoles.       

Secțiuni editoriale:

Autor