Delegation of the European Union to Chad

Projets au Tchad

11/05/2016 - 15:44
Overview

Au Tchad, la coopération de l’UE vise à améliorer la gouvernance, les infrastructures et le développement durable.

Pays enclavé au cœur de l’Afrique centrale, le Tchad fait partie des pays les moins avancés (PMA) au monde (186ème sur 188 pays pour l'indice de développement humain, PNUD 2016).  Son économie est principalement tributaire du secteur primaire. Les champs pétroliers de Doba sont opérationnels depuis la fin de 2003. Toutefois, les recettes du pétrole ne sont pas investies dans des stratégies de réduction de la pauvreté.

Les mauvais résultats économiques et sociaux sont en grande partie dus à la fragilité des institutions et au manque d'application de l’État de droit qui découragent les initiatives privées. L'index de gouvernance africaine de Mo Ibrahim classe le Tchad 49ème sur 54 pays en Afrique en 2015. La coopération de l’UE vise à améliorer la gouvernance, les infrastructures et le développement durable.

Entre 2008 et 2013, le financement au titre du 10ème Fonds européen de développement (FED), d’un montant de 328 millions d’euros, a servi à:

  • rendre le système judiciaire plus efficace et plus transparent;
  • améliorer la gestion des finances publiques et renforcer les institutions et mécanismes démocratiques, au niveau central et local;
  • renforcer le secteur de la production;
  • améliorer les conditions de vie des populations vulnérables;
  • rendre l’approvisionnement alimentaire plus sûr;
  • améliorer les soins de santé et renforcer les capacités administratives.

Le Tchad est confronté depuis fin 2014 à une crise double et profonde, budgétaire suite à la chute prolongée des cours pétroliers, et sécuritaire avec les conséquences multiples des attaques répétées de Boko Haram (ou Etat islamique en Afrique de l’ouest, EIAO), crise qui amplifie les effets de multiples facteurs de fragilité.

Le 11ème FED d'un montant initial de 442 millions d'euros, a été programmée en 2013 dans un contexte économique et sécuritaire beaucoup plus favorable, en alignement au Plan national de développement (PND) 2013-2015, selon un processus de programmation conjointe avec la France. Le Programme indicatif national (PIN) a été signé le 17 septembre 2014 et le document de programmation conjointe le 19 novembre 2014. Depuis lors, le Tchad s'est doté d'un plan quinquennal de développement 2016-2020 de la vision 2030 "Le Tchad que nous voulons" et d'un Plan National de Développement (PND) 2017-2021. Le PND 2017-2021, document cadre de référence de la politique nationale des interventions de l'État et de ses partenaires, a pour objectif général de jeter les bases d’un Tchad émergent dans un climat de stabilité. Une révision ad hoc du Programme indicatif national pour le Tchad a eu lieu en 2016. Le 11 avril 2017, une allocation additionnelle de l'enveloppe programmable du Tchad de 100 millions d'euros a fait passer le montant du 11ème FED à 552 millions d'euros.

Le 11ème FED couvre la période 2014-2020 et a trois domaines de concentration: (1) sécurité alimentaire, nutrition et développement rural, (2) gestion durable des ressources naturelles, (3) consolidation de l'Etat de droit; complétés par des appuis transversaux qui tiennent compte de questions transversales telles que l’égalité hommes-femmes, l’environnement et le renforcement des capacités.


Derniers projets
 

Editorial Sections: