Delegation of the European Union to Syria

Maurice - Union européenne : Dialogue sectoriel de haut niveau sur le changement climatique

Mauritius , 28/07/2020 - 06:23, UNIQUE ID: 200728_2
Speeches of the Ambassador

Honorable Kavydass Ramano, Ministre de l'Environnement, de la Gestion des Déchets et du Changement Climatique

Monsieur Santaram Mooloo, Directeur de l'Environnement, Ministère de l'Environnement, de la Gestion des Déchets et du Changement Climatique

Monsieur Jean Lohest, Premier Conseiller de l'Ambassade de France

Monsieur André Pouillès-Duplaix, Directeur de l'Agence Française de Développement à Maurice

Monsieur Grégory Martin, Directeur de l'Antenne de la Région Réunion à Maurice

Mesdames et Messieurs les représentants des ministères

Les Membres de la presse

Mesdames et Messieurs

 

C'est avek enn gran plaizir ki mo pe adresse zotte azordi à l'okasion policy dialog entre l'Union européenne ek gouvernement maurice lor chanzement climatique.

Sa dialog la li bien important. Pars ki li permet nou re-afirme nou partenariat dan domaine l'environnement ek lutte contre changement climatique. Couman zot conné, c'est enn domaine dans léquel nou finne travail cote à cote depi plis ki 40 ans.

Couma l'Union européenne, Maurice considère protection l'environnement couma en grand priorité pour bien-être banne dimounes mais aussi pou bien-être banne zénérations à venir.

L'incident ki finn arrivé avec bateau ki kinn échouer pres lagon Pointe d'esny dan weekend rappel nou la vulnérabilité de zot zil contre banne risk et potentiel catastrophe. C'est raison pou lakel la gestion de sa banne type catastrophe la enn priorité pou nou dialogue. Par exemple, l'UE pe monte enn prozet avec la COI pou 260 m roupies lor sa question la. L'AFD aussi tres impliqué dan sa domaine la.

Sur ce, permettez-moi de poursuivre en Français.

Le dialogue sectoriel de haut niveau que nous avons aujourd'hui sur le changement climatique est à la fois opportun et hautement stratégique :

- Il est tout d'abord opportun car nous faisons face à une urgence climatique et environnementale. Le changement climatique est bien réel. Les données scientifiques le confirment. Nous lisons ces jours-ci dans la presse internationale qu'après l'Amazonie et l'Australie c'est aujourd'hui la Sibérie arctique qui s'embrase²; il s'agit pourtant normalement de l'une des régions les plus froides de la Terre, mais elle a enregistré des chaleurs exceptionnelles au mois de juin avec des températures supérieures à la moyenne de 5 à 10 degrés pour atteindre par endroit 38°. Il faut agir maintenant!

- Notre dialogue est ensuite hautement stratégique car nos discussions et nos décisions impacteront le quotidien de nos enfants et des les enfants de nos enfants. Pour reprendre les mots prononcés au Parlement Européen en novembre 2019 en amont de la COP 25: 'les décisions prises dans les dix prochaines années auront des conséquences pour l'humanité durant les 10 000 ans à venir'. Il est ainsi de notre ressort, de notre devoir et de notre responsabilité de nous assurer que nous prenons les décisions informées et visionnaires qui s'imposent car chaque effort – chaque action – compte pour la sauvegarde de la planète.

Nous nous félicitons donc de la poursuite de ce Policy Dialogue qui nous offre une opportunité – une plateforme de haut niveau – pour discuter des défis existentiels causés par le changement climatique. Il témoigne de l'engagement commun du gouvernement mauricien et de l'Union européenne de continuer à travailler ensemble sur une question que ne touche pas seulement Maurice ou l'UE, mais bien le monde entier.

Ce dialogue nous permet de discuter des engagements pris de part et d'autre à Paris lors de la COP 21 et de voir comment nous pouvons enrichir notre partenariat, déjà très dynamique,  avec des objectifs ambitieux mais réalisables pour contribuer à la riposte  mondiale  face à ce qu'il faut appeler un dérèglement climatique.

Nous pouvons, je crois, nous féliciter du premier résultat concret de notre dialogue qui a été la signature, en décembre 2018, d'un cadre d'accord conjoint entre l'Union européenne et le gouvernement de Maurice – ce cadre exprime les priorités de notre partenariat et nous donne une feuille de route. Nous aurons une discussion sur ces différentes priorités aujourd'hui pour analyser les avancées réalisées.

Un deuxième résultat concret de notre dialogue, que nous devons célébrer, c'est la possibilité d'élargir ce dialogue au-delà du changement climatique, afin de couvrir les thématiques environnementales connexes et tout aussi stratégiques pour Maurice comme pour l'UE.

Ainsi le comité technique, qui s'est réuni le 16 juillet, a pu discuté de ces thématiques connexes et il propose d'inclure la biodiversité et l'économie circulaire – qui sont des domaines particulièrement importants pour la République de Maurice et sur lesquels nous pouvons partager nos expériences, nos cadres reglementaires, nos solutions techniques et bien sûr les possibilités d'accompagnement financier.

Je tiens dès lors , Monsieur le Ministre, à remercier votre équipe avec laquelle nous avons beaucoup travaillé et beaucoup progressé, je le crois, sur ces sujets essentiels pour notre avenir commun.

Ce que nous avons fait depuis décembre 2018

Monsieur le Ministre,

Depuis le dernier dialogue à haut niveau, d'importantes avancées ont eu lieu et nous vous en félicitons. Ce sont des progrès majeurs. A cet égard nous devons bien sûr mentionner les toutes premières Assise de l'Environnement de décembre 2019 qui ont permis la consultation de toutes les parties prenantes sur la nouvelle stratégie environnementale.

La finalisation du Climate Change Bill et sa présentation au Conseil des Ministres en juin 2020 représente également une importante avancée pour la mise en place du cadre législatif pour protéger l'environnement. Comme souligné durant les Assises, l'environnement ne pourra effectivement être protégé que s'il existe un cadre législatif clair et précis. Nous saluons le fait  que ceci a fait l'objet de débats intenses avec  la société civile.

De notre côté, au sein de la Team Europe, nous travaillons en étroite collaboration avec le Ministère et tous nos partenaires, et mobilisons des moyens importants au service d'un appui approprié qu'il soit  juridique, technique ou financier.

L'Union européenne a ainsi octroyé plus de 280 million de roupies à Maurice pour trois nouveaux projets. Il s'agit de deux projets de recherche au service d'une agriculture moderne et durable et d'un projet pour la restauration des forêts primaires de Maurice; tous ces domaines sont des priorités de notre cadre commun d'accord.

Je suis également heureux de vous informer que d'autres programmes sont en phase formulation notamment un programme pour le renforcement de capacités en matière de recherche sur le changement climatique dans le milieu marin avec l'Université de Maurice et un programme de gestion des risques naturels avec la Commission de l'océan Indien.

Mais ce n'est pas tout: l'Ambassade de France, l'AFD et la Région Réunion, qui sont ici présentes aujourd'hui et avec lesquels nous formons la Team Europe, mettent également en œuvre de nombreuses actions et  projets en appui à la structuration de l'économie circulaire, à l'amélioration des connaissances sur le changement climatique et à la protection de la biodiversité marine, notamment. L'Union européenne walks the talk.

Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

La nécessité d'une relance économique verte

Avec le COVID nous vivons une période particulièrement difficile, car la santé publique est menacée.

Le COVID nous  rappelle également la nécessité de respecter la nature et de préserver notre biodiversité si nous voulons prévenir ces types de virus dans le futur.

Alors que les pays se focalisent sur la relance de leurs économies, le moment ne pourrait pas être mieux choisi pour s'assurer que ce plan de relance soit vert.

Un plan vert qui n'est pas seulement possible mais surtout essentiel pour sauvegarder la planète, à commencer par cette île magnifique.

C'est l'esprit du pacte vert de l'Union européenne. Le pacte vert est devenu la pierre angulaire du plan de relance de l'Europe et se focalise sur les nouvelles thématiques qui convergent avec celles que nous proposons dans le cadre d'accord conjoint, notamment la transition écologique, l'énergie verte, le climat, l'économie circulaire, le système alimentaire durable et la biodiversité.

Mesdames et Messieurs,

L'Union européenne a toujours été et demeure un des principaux partenaires de Maurice dans le domaine de l'environnement et notre dialogue permet de consolideret de conforter ce partenariat. Je suis convaincu, qu'ensemble, à travers notre dialogue et nos actions communes, nous atteindrons de meilleurs résultats encore.

Avec Maurice, nous avons la motivation et l'intérêt commun pour porter, au niveau régional et international, la question de la lutte contre le changement climatique vu comme une urgence pour l'humanité. Et ça ne pourrait être autrement. Nous n'avons pas vraiment de choix; nous n'avons qu'une seule planète et il est de notre rôle de la protéger, car notre existence même en dépend!

Et soyons vigilants et engagés car,qu'on le veuille, il n'existe et n'existera jamais aucun vaccin contre le dérèglement climatique.

Merci de votre attention.

Editorial Sections: