Delegation of the European Union to the Republic of Korea

Signature d'un nouveau contrat de services de 90 millions de roupies pour améliorer le climat des affaires et des investissements

Mauritius , 07/07/2020 - 10:43, UNIQUE ID: 200707_2
Press releases

Port Louis – L'Ambassadeur de l'Union auprès de la République de Maurice a signé un nouveau contrat de services 90 millions de roupies pour aider Maurice à améliorer le climat des affaires et des investissements et ainsi créer des emplois et favoriser une croissance durable et inclusive. Ce contrat de services, qui entre dans le cadre du programme d'appui à la mise en œuvre de l'Accord de Partenariat Economique, fait partie de l'action de l'Union européenne pour soutenir la relance économique de Maurice dans le contexte de l'épidémie de COVID-19.

Selon l'Ambassadeur, S.E.M Vincent Degert:

- "Un environnement commercial plus efficace, dans lequel l'entreprise prospère, est un élément fondamental de la création d'emplois et d'une croissance inclusive durable. Alors que le pays a poursuivi ses principaux engagements ces dernières années, comme en atteste la progression dans l'indice "Ease of Doing Business", l'amélioration et la facilitation des affaires, la poursuite et l'approfondissement des réformes économiques et structurelles restent essentielles pour assurer un avenir plus prospère. Nous travaillons donc en étroite collaboration avec le gouvernement mauricien pour aider à mener à bien les réformes nécessaires pour garantir l'investissement, l'emploi et la croissance inclusive au profit de la population mauricienne et en particulier de la jeunesse. Ce dispositif mis en place vise également à soutenir l'économie mauricienne fragilisée par la crise sanitaire du COVID-19."

La politique gouvernementale joue un rôle important dans les opérations quotidiennes des petites et moyennes entreprises (PME). Une réglementation lourde et onéreuse peut détourner l'énergie des entrepreneurs de leurs objectifs de développement ou d'innovation. Par ailleurs, il faut tenir compte de l'incidence négative de la pandémie de COVID-19  pour les entreprises mauriciennes et de l'impact sur la croissance économique. C'est la raison pour laquelle l'Union européenne soutient les réformes en matière de la gouvernance économique pour encourager une réglementation qui soit à la fois intelligente, efficace, accessible et simple.

Ce contrat de services d'un montant de 90 millions de roupies consiste à mobiliser une expertise technique internationale auprès du Ministère des Finances et de la Planification Economique et du Economic Development Board pour une durée de trois ans avec deux principaux objectifs:

  1. Faire une évaluation globale de l'environnement des affaires. Cette évaluation couvre de nombreux aspects tels que la politique d'ouverture, la structure institutionnelle, le cadre juridique et réglementaire, le système d'octroi de licences et l'élaboration de règles liées aux entreprises.
  2. Proposer des réformes en matière de gouvernance réglementaire sectorielle, en particulier: l'utilisation des terres et la construction, le commerce et la logistique, le tourisme, les soins de santé et les sciences de la vie en concertation avec les opérateurs économiques. Ce travail permettra de contribuer à créer un environnement macroéconomique propice au commerce et aux investissements pouvant générer des emplois et une croissance durable et inclusive.

Pour réformer et moderniser l’économie mauricienne, l’Union européenne (UE) a alloué environ 10 millions d’euros pour un programme d'appui à la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Economique. Lancé en 2017, le programme sera opérationnel jusqu'en 2023. L'objectif: améliorer l'environnement des affaires et des investissements en facilitant l'obtention par les entreprises des licences et des permis d'exploitation à travers la mise en place du National Electronic Licencing System (NELS). Le système, géré par l'Economic Development Board, inclut déjà le Morcellement Permit depuis février 2020, le Building and Land Use Permit, le Occupation Permit, l'Environment Impact Assessment (EIA) et le Film Rebate Scheme. Depuis son lancement,  plus de 22 000 demandes ont été traitées avec succès sur le système qui compte 8 900 utilisateurs. Le programme d'appui à la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Economique inclut également la révision du cadre de la propriété intellectuelle à Maurice.

Maurice fait partie des quatre pays de l’Afrique orientale et australe (avec Madagascar, les Seychelles, le Zimbabwe) qui ont signé un Accord de Partenariat Économique (APE) avec l’Union européenne (UE) en 2009. Le 28 juillet 2017, les Comores ont également signé l’APE. L’APE est un accord commercial orienté vers le développement. Il offre à Maurice un accès complet et immédiat au marché européen sans droits de douane ni quotas.

Équipes éditoriales: