European Union External Action

EEAS content

L'éminent avocat chinois spécialiste des droits de l'homme Yu Wensheng, qui, pendant de nombreuses années, a défendu les droits de l'homme et promu l'État de droit en Chine et a représenté des militants des droits de l'homme et des avocats, a été jugé à huis clos le 9 mai au tribunal populaire intermédiaire de la ville de Xuzhou.

Les droits de l'accusé à un procès équitable et dans les meilleurs délais, à une défense en bonne et due forme et à un accès à un avocat de son choix, prévus par le code de procédure pénale chinois et par les obligations découlant du droit international, n'ont pas été respectés. La date du procès n'ayant pas été annoncée publiquement et en temps utile, ni sa famille ni l'avocat qu'ils avaient désigné n'ont pu assister au procès.

Conformément à l'objectif de renforcement de l'État de droit que les autorités chinoises ont déclaré, celles-ci devraient respecter les obligations qui incombent à la Chine au regard du droit international, notamment la déclaration universelle des droits de l'homme, ainsi que les droits que la constitution chinoise reconnaît à chaque citoyen.

L'Union européenne espère la libération immédiate de Yu Wensheng, ainsi que d'autres défenseurs et avocats spécialistes des droits l'homme, également détenus et condamnés, dont Wang Quanzhang, Qin Yongmin, Gao Zhisheng, Ilham Tohti, Huang Qi, Tashi Wangchuk, Li Yuhan, Wu Gan et Liu Feiyue.