Delegation of the European Union to the Philippines

Giacomo Durazzo, Ambassadeur de l’UE en Mauritanie : "Indépendamment de la pandémie actuelle, l’UE est d’ailleurs le premier partenaire de la Mauritanie dans le secteur de la santé"

22/09/2020 - 18:19
Voices and views

Excellence Monsieur le Ministre des Affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs,

Mesdames et Messieurs les Ministres et Membres du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs membres du corps diplomatique et consulaire, des Organisations internationales et des Agences de coopération,

Mesdames et Messieurs du secteur privé, de la société civile et des médias,

 

Chers Invités,

Il y a plus de 50 ans, depuis la mise en place du partenariat entre l’Union européenne et la Mauritanie, des efforts importants et continus ont été déployés face aux défis pour un développement durable et équitable pour tous. Les thématiques comme la gouvernance, le développement rural, les infrastructures de transport et d’énergie, la santé, les droits humains et en particulier celui des femmes et la promotion de l’état de droit ont constitué traditionnellement une part substantielle de notre partenariat.

 

Plus récemment, vu les préoccupations du Sahel, la gestion des migrations, la sécurité, la stabilité et la gestion durable des ressources naturelles se sont ajoutées. En particulier la lutte contre les effets du changement climatique est un défi d’ampleur planétaire auquel les pays du Sahel sont déjà confrontés et ce défi nécessite une action globale de même ampleur planétaire. Il en est de même pour la pandémie du Covid-19 où personne ne sera à l’abri tant que tout le monde ne le sera pas.

 

Dans son engagement auprès de la Mauritanie, l’UE déploie divers instruments en mobilisant d’importantes ressources financières qui s’élèvent à plus de quatre cents millions d’euros pour la période 2014-2020, ce qui en fait un des partenaires au développement les plus importants du pays.  Indépendamment de la pandémie actuelle, l’UE est d’ailleurs le premier partenaire de la Mauritanie dans le secteur de la santé. Pour contrer la pandémie, l’Union européenne a appuyé le plan de riposte du gouvernement en anticipant la mise à disposition de 32 millions EUR (1,3 milliards d’ouguiyas) de ses programmes dans ce domaine (PASS1 et PASS2).

 

Pour contribuer à réduire les impacts socioéconomiques négatifs de la pandémie, l’Union européenne a anticipé un décaissement de l’appui budgétaire de 8 millions EUR (325 millions d’ouguiyas) avec l’objectif de renforcer les efforts du gouvernement. Enfin bien que non directement lié à la pandémie, les efforts financiers supplémentaires de l’UE pour l’achèvement de la route vers Rosso contribueront à la relance économique et du commerce aux niveaux national et régional.

 

Tous ces appuis se font en complémentarité et en coordination avec ceux fournis par les Etas membres de l’Union, dans le cadre d’une nouvelle approche concertée appelée initiative Team Europe/Equipe Europe.

 

En vue de la programmation du futur cycle 2021-2027, l’UE et les Etats membres souhaitent renforcer davantage son partenariat avec la Mauritanie pour soutenir les moteurs de l’économie ayant un potentiel transformateur en ligne avec la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) et le nouveau Programme Prioritaire Elargi du Président (ProPEP).

 

Ce programme donnera plus d’opportunité pour renforcer une action plus coordonnée et cohérente au niveau gouvernemental. La SCAPP à l’horizon 2030 donne un cadre de référence stratégique et le ProPEP devrait permettre une opérationnalisation rapide d’actions porteuses, notamment en dynamisant le secteur privé formel et informel. Une coordination accrue entre les départements devrait permettre une meilleure efficacité et efficience au bénéfice des populations et en particulier les plus démunis.

 

Je voudrais citer deux secteurs clés où l’UE est déjà très présente ; la santé et la pêche.

 

Pour le secteur de la Santé il s’agit d’une opportunité renforcée pour davantage impulser la politique sectorielle et en particulier la mise en place de la couverture sanitaire nationale et l’amélioration de l’offre et qualité des services de soins.

 

Le secteur de la pêche est un des secteurs porteurs visés dans le plan de relance où la mise en place de chaines de valeur favorables à la consommation de poisson permettra de tendre vers l’autosuffisance alimentaire. L’UE est aux côtés du gouvernement pour le développement de ce secteur vers plus de valeur ajoutée au profit de l’économie locale des filières et la création d’emplois décents et durables.

 

La bonne gouvernance, la transparence, la volonté politique ainsi que des évaluations objectives, seront les clés de voute de ce programme. La poursuite ou mise en place de certaines réformes reste essentielle pour l’efficacité et l’efficience des actions, tant sur les ressources propres du gouvernement que celles apportées par les partenaires.

 

Permettez-moi de conclure ce bref propos en vous assurant que L’Union européenne continuera d’appuyer le gouvernement mauritanien dans ses actions de riposte à la pandémie et dans le Programme Prioritaire Elargi du Président pour une relance économique efficace et rapide aux bénéfices des populations de toutes les régions.

Je vous remercie de votre attention.

 

 

Rubriques éditoriales: