Delegation of the European Union to the Philippines

Biélorussie: déclaration du haut représentant/vice-président Josep Borrell sur les arrestations et détentions arbitraires et inexpliquées, obéissant à des motifs politiques

Brussels, 07/09/2020 - 21:14, UNIQUE ID: 200907_8
Statements by the HR/VP

Nous condamnons fermement les arrestations et détentions arbitraires et inexpliquées, obéissant à des motifs politiques, qui ne cessent de se produire en Biélorussie depuis le début de la campagne préélectorale en vue du scrutin présidentiel. Tout récemment, Maria Kalesnikova, Andrei Yahorau, Irina Sukhiy, Anton Radniankou et Ivan Krautsou ont été visés, tandis que 633 personnes ont été placées en détention à la suite de la marche pacifique pour l'unité de dimanche. Il est clair que les autorités étatiques biélorusses continuent d'intimider ou de permettre l'intimidation de leurs citoyens, dans un mépris croissant du droit, et violent de manière flagrante les lois nationales et les obligations internationales du pays.

L'UE attend des autorités biélorusses qu'elles fassent libérer immédiatement toutes les personnes placées en détention pour des raisons politiques avant et après l'élection présidentielle falsifiée du 9 août.

La société civile et les acteurs participant aux discussions sur l'avenir de la Biélorussie, y compris les membres du Conseil de coordination, doivent être protégés contre les intimidations, l'exil forcé, les arrestations arbitraires et la violence. L'état de droit et la justice doivent primer et une enquête approfondie et transparente doit être menée sur tous les cas présumés d'abus, afin que les responsables soient tenus de répondre de leur actes.

Nous attendons des autorités qu'elles mettent un terme aux persécutions politiques et engagent un dialogue national inclusif, dans le plein respect des droits démocratiques et fondamentaux du peuple biélorusse.

L'UE imposera des sanctions aux personnes responsables de la violence, de la répression et de la falsification des résultats électoraux.