Delegation of the European Union to the Philippines

L'UE contribue à la protection de la Gazelle Dama et l’Addax au bord de l’extinction

05/06/2019 - 16:56
News stories

Protéger les populations sauvages

Gazelle Dama

Peu avant ces 40 dernières années, des dizaines de milliers d’antilopes sauvages étaient présentes dans la Réserve de Faune de Ouadi Rimé-Ouadi Achim (RFOROA). C’est un vaste écosystème créé, le 10 mai 1969, pour protéger la faune du Sahel et du Sahara. Sa superficie : 77 950 km2 est l’une des plus grandes aires protégées d’Afrique, composée des milieux herbeux arides et semi-arides.

La sécheresse, la désertification, la perte de l’habitat, les méthodes anarchiques d’exploitation des ressources naturelles et surtout le braconnage généralisé avec l’usage des armes de guerre et des engins motorisés ont conduit de nombreuses espèces au bord de l’extinction (addax et gazelle dama).

L’Union européenne à travers le Programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles d’Afrique centrale (ECOFAC6), a financé la mise en place du projet d’appui à l’aménagement de la réserve de faune de Ouadi Rimé-Ouadi Achim (POROA). Ce projet s’étend sur 4 ans.

La première priorité est d’empêcher la perte de plus d’animaux sauvages en assurant une protection efficace contre le braconnage dans des sites clés et en étendant la protection à l’habitat, notamment en établissant des zones non perturbées à l’écart des puits et de bétail; d’interdire la délivrance des permis de forage non réglementaire dans l’espace vital des deux espèces.

Editorial Sections: