Delegation of the European Union to Peru

Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie

Port-au-Prince, 17/05/2021 - 18:57, UNIQUE ID: 210517_21
Speeches of the Ambassador

Allocution de l’ambassadeur de l’Union européenne Madame Sylvie Tabesse, à l’occasion du vernissage de l’exposition photographique de Josué AZOR et Michel JEAN, dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, lundi 17 mai 2021, Port-au-Prince, Haïti.

Chers ambassadeurs et collègues des Etats membres,

Mesdames et Messieurs les représentants de l’organisation KOURAJ,

Mesdames et Messieurs les membres de la communauté culturelle et artistique,

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Chers invités,

Introduction

C’est avec grand plaisir que je participe aujourd’hui au vernissage de cette exposition à laquelle l’Union européenne a tenu à apporter son appui, afin de marquer la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, une thématique au cœur de nos valeurs de solidarité et de démocratie. 

Pourquoi une Journée internationale contre l’homophobie ?

  • De tout temps, des hommes et des femmes ont été persécutées, mises au ban de leurs sociétés pour de multiples raisons :  leurs religions, leurs origines ethniques, raciales ou encore leurs sexes.
  • Un siècle plus tôt en Europe, au nom de l’orthodoxie, des millions de personnes se faisaient simplement tuer au cours de ce qui fut le plus grand génocide de l’histoire de l’homme, parce que professant une culture, un mode de vie ou une croyance qui n’était pas celle de la majorité. Parce qu’elles étaient tout simplement différentes.
  • Faire le choix de la discrimination, c’est faire le choix de l’injustice. C’est priver des hommes et des femmes de leurs droits les plus essentiels : celui d’accéder dans des conditions d’Egalite à l’emploi, à la santé, d’aimer sans contrainte la personne de son choix.
  • C’est la raison de la célébration du 17 mai, et celle de l’engagement continue de l’Union européenne en faveur de la défense des droits des personnes LGBTIQ.

La non-discrimination : un principe au cœur de nos valeurs

  • La non-discrimination est un principe qui est au cœur de nos valeurs, parce que tous naissent et demeurent égaux en droits, indépendamment de ses caractéristiques physiques, de ses croyances, de son genre ou de son orientation sexuelle. C’est un corollaire de la démocratie et de l’Etat de droit, qui demeurent de façade s’ils sont bâtis sur le lit de l’exclusion et de l’inégalité.  
  • Mais ce qu’il faut aussi retenir des attitudes discriminatoires, c’est qu’ils sont avant tout des construits : par la société, par la religion, par la famille, la culture. C’est ce qui explique leur enracinement profond, mais c’est ce qui permet aussi de les combattre car tout ce qui est construit, peut être déconstruit : par l’éducation, par l’apprentissage à la tolérance, par le respect de l’altérité et des différences, par la culture d’une plus grande solidarité.
  • La Journée internationale contre la discrimination des personnes LGBTIQ est l’occasion pour l’Union européenne de rendre hommage à la diversité humaine dans toute sa richesse, ainsi qu’au droit de chaque personne d’être fière de qui elle est, de définir sa propre identité et d’aimer la personne de son choix.

L’UE est déterminée à combattre la discrimination des personnes LGBTIQ, à défendre et à promouvoir leurs droits partout dans le monde

  • En 2020, la Commission européenne a adopté sa première Stratégie pour l’égalité des personnes LGBTIQ, afin de mieux s’attaquer aux inégalités et aux problèmes qui touchent la communauté et progresser ainsi vers une Union de l’égalité.
  • La protection juridique contre la discrimination, la promotion de l’inclusion sur le lieu de travail, la lutte contre les inégalités dans le domaine de l’éducation et de la santé entre autres, la défense des droits, la protection de l’intégrité physique sont au cœur de cette stratégie.
  • Le Plan d’action 2020-2024 pour les DDH et la démocratie renouvelle l’engagement de l’UE à adopter des mesures pour lutter contre toutes les formes de discrimination et condamne toutes les lois, politiques et pratiques discriminatoires.
  • L’UE soutient activement les organisations de la société civile, en première ligne pour protéger et promouvoir les droits des personnes LGBTIQ, notamment à travers l’instrument Européen pour la Démocratie et les droits humains (IEDDH).
  • En Haïti, le projet « Jeunes leaders pour l'égalité » que nous appuyons via la société civile à travers Equitas et Kouraj, vise à sensibiliser les citoyens à la tolérance envers des personnes LGBTIQ, et à amener l’Etat à remplir ses obligations en terme de protecteur et de garant des droits de tout un chacun.
  • La prise en compte des droits des personnes LGBTIQ constitue un véritable en jeu de droits humains mais aussi de développement, qui passe par la participation et l’inclusion de tous.

Conclusion

L’art, a dit un jour un peintre français, n’est pas ce que l’on voit mais ce que l’on fait voir aux autres. Avec ce vernissage des photographes Josué Azor et Michel Jean, l’art se met mis au service d’une cause : celle du droit à la différence, celle de la résistance à des codes figés et stériles, qui alimentent l’exclusion, celle de la liberté et du droit de choisir.

L’Union européenne continuera à s’engager en faveur de la cause des toutes les personnes LGBTIQ, afin de contribuer à des sociétés plus justes et plus équitables, au bénéfice de la démocratie.

Je vous remercie.

 

Ritstjórnargreinar: