Delegation of the European Union to Peru

Le projet «Appui au programme prioritaire d’assainissement des eaux pluviales de Libreville»

05/02/2016 - 00:00
News

Projet d'aménagement du bassin versant de Nzeng Ayong financé par l'Union européenne au Gabon.

Le projet «Appui au programme prioritaire d’assainissement des eaux pluviales de Libreville

 

– Bassin versant de Nzeng-Ayong» est entré dans sa phase pratique. Pour l’heure, le travail consiste à déblayer le terrain et les alentours afin de préparer la desserte qui permettra aux engins de travailler sans risques. «Le travail a commencé ce début de mois janvier, mais nous avons signé notre contrat au début du mois de juin dernier», a expliqué un responsable de la société adjudicataire du marché. Pour lui, les choses avancent mais ne sont pas si simples. «Il y a des gens qui disent qu’ils n’ont pas été indemnisés. Mais nous savons que ce dossier a été réglé depuis. A notre niveau, nous allons voir avec les autorités ce qu’il y a lieu de faire pour que le chantier ne s’arrête pas», a-t-il ajouté.

Chiffré à près de 12,5 milliards de francs, ce projet est financé par l’Union européenne à hauteur de 7,871 milliards de francs, l’Etat apportant 4,6 milliards. Ce projet vise à doter la zone d’un réseau de drainage des eaux intégré au schéma directeur d’aménagement urbain. Il est également question de réduire l’incidence des maladies d’origine hydrique et d’appuyer la mise en place d’un cadre de gouvernance de l’assainissement. «Pour nous, c’est une fierté de voir les engins passer comme ça derrière les maisons pour creuser cette saleté qui bloquaient l’écoulement des eaux. Maintenant, on prie Dieu qu’on ne revient pas nous dire demain que le chantier est arrêté à cause de l’argent», a déclaré une riveraine consciente de ce que le contrat relatif à ces travaux fut signé en mai 2012. «Les gens doivent apprendre à aller déposer leurs déchets dans les poubelles. Ce sera bien parce que ça va éviter de boucher les canaux et entrainer les maladies dues aux eaux usées et autres», a déclaré, pour sa part, un responsable de la société adjudicataire du marché. Et pour cause, actuellement, les engins enlèvent tous les détritus et déchets jonchant les lits des rivières.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme indicatif national (Pin) du 10e Fonds européen de développement (Fed).  A noter que l’itinéraire des travaux s’étend sur un linéaire de 2,2 km et part de l’échangeur de Nzeng-Ayong jusqu’au pont de la Nouvelle cité. Le chantier est prévu pour une durée de deux ans. 

Editorial Sections: