Delegation of the European Union to Norway

Déclaration de la porte-parole concernant les défenseurs et avocats des droits de l'homme en Chine

Brussels, 09/07/2019 - 14:37, UNIQUE ID: 190709_12
Statements by the Spokesperson

Déclaration de la porte-parole concernant les défenseurs et avocats des droits de l'homme en Chine

Il y a quatre ans jour pour jour, le gouvernement chinois a fait arrêter et emprisonner plus de trois cents défenseurs et avocats des droits de l'homme au cours d'une opération connue sous le nom de "rafle 709". Lors des procès qui ont suivi, les accusés n'ont bien souvent pas eu droit à une défense en bonne et due forme, en violation du droit international. Les membres de la famille et le public, y compris les journalistes et les diplomates, ont été empêchés d'assister aux procès. Des informations nombreuses et crédibles font également état de mauvais traitements durant les détentions, et il existe des raisons de croire que plusieurs personnes se sont vu extorquer des aveux. Les détenus qui ont été libérés font toujours l'objet d'une surveillance et d'autres restrictions. Les avocats qui étaient détenus ont été rayés du barreau et ne peuvent donc plus exercer. Plusieurs personnes sont toujours emprisonnées.

L'Union européenne attend de la Chine qu'elle respecte non seulement les obligations qui lui incombent au regard du droit international, dont la déclaration universelle des droits de l'homme, mais aussi les droits que la constitution chinoise reconnaît à chaque citoyen.

L'Union européenne attend également des autorités chinoises qu'elles libèrent immédiatement toutes les personnes encore détenues en lien avec la rafle 709, dont Wang Quanzhang, Zhou Shifeng et Wu Gan, qu'elles lèvent les restrictions qui restent imposées aux personnes libérées et qu'elles libèrent tous les autres avocats et militants qu'elles ont emprisonnés ou persécutés pour les activités qu'ils ont menées avant et depuis la rafle, comme Yu Wensheng et Li Yuhan.

 

Languages: