Delegation of the European Union to Nepal

26e réunion du comité mixte de coopération ASEAN-UE à Jakarta

Bruxelles, 20/02/2019 - 12:12, UNIQUE ID: 190220_5
Joint Press Releases

<p>26<sup>e</sup>&nbsp;réunion du comité mixte de coopération ASEAN-UE à Jakarta</p>

La 26e réunion du comité mixte de coopération entre l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et l’Union européenne (UE) s’est tenue le mercredi 20 février 2019 à Jakarta.

Les participants se sont félicités du bon déroulement de la réunion des dirigeants de l’UE et de l’ASEAN et de la 22e réunion ministérielle UE-ASEAN, qui avaient eu lieu respectivement en octobre 2018 et le 21 janvier 2019 à Bruxelles. Lors de la 22e réunion ministérielle UE-ASEAN, les ministres avaient souligné l’importance des valeurs partagées et des intérêts communs tels que les principes du traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est, de la charte des Nations unies et du droit international qui unissent les deux régions au sein d’un partenariat de longue date en tant que «partenaires en matière d’intégration». Ils avaient rappelé le rôle majeur que jouent l’ASEAN et l’Union européenne pour définir les priorités politiques, socio-économiques et en matière de sécurité dans leurs régions respectives et à l’échelon mondial et s’étaient accordés sur le principe de renforcer les relations entre l’UE et l’ASEAN pour les inscrire dans un partenariat stratégique, sous réserve de modalités et d’un calendrier à déterminer.

Les participants ont également réaffirmé la volonté de l’ASEAN et de l’UE de renforcer leurs relations et de mettre en œuvre le plan d’action ASEAN-UE (2018-2022). Les deux parties se sont félicitées des réalisations notables enregistrées, des mesures ayant été prises à l’égard de plus de 75 % des lignes d’action au cours de la première année de mise en œuvre du plan.

L’ASEAN et l’UE ont procédé à un échange de vues sur l’évolution de la situation dans leurs régions respectives. L’ASEAN a présenté ses priorités pour l’année sous la présidence thaïlandaise, dont le thème est «Faire progresser le partenariat pour la durabilité». L’UE a mis en avant de nouveaux documents d’orientation adoptés en 2018 et présentant un intérêt particulier pour ses relations avec l’ASEAN, comme les conclusions du Conseil de mai 2018 intitulées «Coopération renforcée de l’UE en matière de sécurité en Asie et avec l’Asie», dans lesquelles était soulignée la nécessité que la coopération en matière de sécurité en Asie et avec les partenaires asiatiques devienne plus opérationnelle. L’ASEAN a salué l’intérêt de l’UE pour la poursuite de la coopération avec la région par l’intermédiaire de tous les processus menés par l’ASEAN. En outre, en octobre 2018, le Conseil avait adopté des conclusions sur le thème «Relier l’Europe à l’Asie – Éléments fondamentaux d’une stratégie de l’UE». Cette stratégie appelait l’UE à continuer à renforcer sa coopération avec l’ASEAN, qui est un acteur central en matière de connectivité en Asie du Sud-Est, et à apporter son appui au plan directeur sur la connectivité de l’ASEAN à l’horizon 2025 ainsi qu’à la convergence des normes au sein de l’organisation, y compris par le dialogue en cours sur le transport. L’UE a également abordé un certain nombre d’autres éléments nouveaux, dont l’approfondissement de la coopération en matière de défense entre ses États membres, ainsi que ses avancées récentes concernant la promotion d’un commerce libre et équitable.

Les deux parties ont souligné l’importance des efforts visant à renforcer la connectivité entre l’ASEAN et l’UE sur la base de la durabilité, des principes du marché et des règles et des normes convenues au niveau international et ont réitéré leur soutien à ces efforts. Elles se sont déclarées favorables à la conclusion rapide de l’accord global ASEAN-UE dans le domaine des transports aériens et à la mise en œuvre du plan directeur sur la connectivité de l’ASEAN à l’horizon 2025. Elles ont noté avec satisfaction qu’une prochaine réunion du dialogue des hauts fonctionnaires des transports ASEAN-UE était prévue pour juin 2019 au Viêt Nam.

L’ASEAN et l’UE ont rappelé l’importance stratégique de leur partenariat économique pour accroître et renforcer les échanges commerciaux et les flux d’investissement réciproques entre les deux régions. Elles ont réaffirmé leur attachement à un futur accord de libre-échange ASEAN-UE et leur volonté d’intensifier leurs efforts en ce sens. À cet égard, elles ont pris note des progrès réalisés par le groupe de travail conjoint concernant l’élaboration d’un cadre définissant les paramètres d’un tel accord.

Les deux parties ont réitéré leur volonté commune de mettre en œuvre le programme de développement durable à l’horizon 2030, ses objectifs de développement durable (ODD) et le programme d’action d’Addis-Abeba. Elles ont déclaré attendre avec intérêt la 2e réunion du dialogue ASEAN-UE sur le développement durable en 2019. Elles se sont également réjouies à la perspective de la relance du dialogue de haut niveau ASEAN-UE sur l’environnement et le changement climatique en 2019 et ont salué la planification de l’inauguration du centre de l’ASEAN pour les études et le dialogue sur le développement durable pour novembre 2019 à Bangkok.

Les deux parties se sont félicitées de la solidité et de la profondeur de leur partenariat en matière de coopération au développement, qui a pris une ampleur considérable dans tous les secteurs. Le programme de connectivité économique et commerciale ARISE Plus (programme de soutien de l’UE à l’intégration régionale de l’ASEAN), qui a commencé à être mis en œuvre au début de l’année 2018, promeut la facilitation des échanges et soutient l’aviation civile, les transports routiers, la sécurité des aliments et les normes pharmaceutiques, les droits de propriété intellectuelle, les accords de libre-échange régionaux et bilatéraux, ainsi qu’un environnement favorable aux entreprises et aux investissements. Les deux parties ont salué les progrès accomplis en vue du lancement, en 2019, du régime douanier et de transit de l’ASEAN, qui constitue l’un des principaux domaines bénéficiant d’un soutien au titre du programme ARISE. Parallèlement, la mise en œuvre des volets nationaux du programme ARISE Plus pour le Cambodge, la République démocratique populaire lao, le Myanmar, l’Indonésie et le Viêt Nam a débuté.

L’ASEAN et l’UE ont également salué la mise en œuvre du nouvel instrument de dialogue régional UE-ASEAN amélioré (E-READI), qui fait progresser la coopération dans un certain nombre de domaines d’intérêt commun existants et nouveaux. Dans le cadre de cet instrument, les deux parties renforceront leur partenariat concernant des priorités stratégiques telles que l’environnement et le changement climatique, ainsi que les villes intelligentes, l’économie circulaire et les déchets marins, l’économie numérique, la politique commerciale, la politique de la pêche et la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), l’énergie propre, les normes de construction et l’égalité entre les hommes et les femmes, entre autres.

Les deux parties se sont félicitées de la contribution apportée par l’UE en 2018 aux travaux du centre de coordination de l’aide humanitaire de l’ASEAN pour ce qui est de la gestion des catastrophes et du renforcement de capacités dont bénéficiera ce centre parallèlement à l’expertise des agences de protection civile des États membres de l’UE, ainsi que de la contribution accrue des États membres de l’ASEAN au centre convenue par le comité de gestion des catastrophes de l’ASEAN en octobre 2018. Les participants ont noté avec satisfaction les travaux positifs et la réaction efficiente du centre dans le contexte de la crise humanitaire à Marawi. Ils ont aussi salué la participation du centre à la fourniture d’une aide humanitaire dans l’État de Rakhine.

Les deux parties ont confirmé leur intérêt pour l’étude de nouveaux modes de coopération au développement passant par des investissements et par la participation du secteur privé, ainsi que de nouvelles modalités de mise en œuvre telles que la coopération triangulaire pour faire progresser la connectivité durable et la mise en œuvre du programme à l’horizon 2030 dans la région de l’ASEAN.

Les deux parties se sont félicitées du dialogue et de la coopération croissants entre l’UE et l’ASEAN sur de vastes questions liées à la sécurité et à la défense, et notamment de la participation active de l’UE au Forum régional de l’ASEAN et de l’organisation par l’UE, pour la première fois au sein de l’ASEAN, du 4e séminaire ASEAN-UE consacré à la sécurité et à la défense, à Jakarta, en Indonésie, en novembre 2018. Elles ont souligné l’importance de continuer à développer le dialogue sur la sécurité et la gestion des crises, à s’échanger les enseignements tirés et à rechercher des possibilités de coopération pratique, y compris par une participation accrue des États membres de l’ASEAN aux activités relevant de la politique de sécurité et de défense commune de l’UE. L’UE a communiqué des informations actualisées sur son projet de demande d’octroi du statut d’observateur en ce qui concerne les activités de certains groupes de travail d’experts de l’ADMM-Plus, à élaborer conformément aux procédures de cette dernière.

L’ASEAN et l’UE se sont réjouies du renforcement de leur coopération, y compris dans le cadre de projets et d’initiatives concernant des questions de sécurité non traditionnelles, comme la sûreté maritime, la diplomatie préventive et la médiation, la sécurité des migrations, la traite des êtres humains, la cybersécurité, la lutte contre le terrorisme et la lutte contre l’extrémisme violent et la criminalité transnationale. Elles ont déclaré attendre avec impatience l’adoption du 2e programme de travail ASEAN-UE relatif à la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale, couvrant la période 2018-2020. Elles se sont réjouies à la perspective de deux dialogues de haut niveau, portant respectivement sur la sûreté maritime et sur la lutte contre le terrorisme, qui se tiendront cette année. Elles se sont félicitées de l’approbation du programme de travail ASEAN-UE 2019 en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC) lors de la 11e réunion des hauts fonctionnaires des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication de l’ASEAN en décembre 2018, qui visait à faire progresser la coopération entre l’ASEAN et l’UE dans des domaines d’intérêt mutuel. L’ASEAN et l’UE ont également souligné les possibilités d’accroître la coopération concernant le réseau des villes intelligentes de l’ASEAN, destiné à réaliser l’interopérabilité et à promouvoir la connectivité.

L’ASEAN a encouragé l’UE à renforcer sa coopération avec elle ainsi que ses relations avec ses différents États membres.

Les participants ont salué les initiatives prises par l’UE dans le cadre du Forum régional de l’ASEAN en 2018 et se sont réjouis à l’idée que l’UE continue de coprésider la réunion intersessions du Forum régional de l’ASEAN sur la sûreté maritime avec l’Australie et le Viêt Nam, ainsi qu’à la perspective de la deuxième édition de l’atelier sur le renforcement de la coopération régionale en matière répressive dans le domaine maritime, qui doit avoir lieu en mars 2019.

L’ASEAN et l’UE se sont félicitées des résultats du 8dialogue ASEAN-UE dans le domaine de la science, de la technologie et de l’innovation, soutenant la mobilité des talents, des programmes de recherche conjoints et une plateforme d’échanges sur les politiques. Elles ont indiqué attendre avec intérêt la 3e réunion du dialogue UE-ASEAN sur les droits de l’homme, qui devrait avoir lieu plus tard dans l’année, et ont souligné leur attachement à la promotion et à la protection des droits de l’homme.

Les participants ont pris note des informations actualisées communiquées par l’UE concernant la consultation menée actuellement par la Commission européenne sur un règlement délégué relatif aux biocarburants. Les deux parties ont déclaré attendre avec impatience le lancement des activités du groupe de travail conjoint entre l’UE et les États membres de l’ASEAN concernés afin d’aborder de manière constructive les questions relatives à l’huile de palme.

La 26e réunion du comité mixte de coopération ASEAN-UE était coprésidée par M. Stephen Quick, chargé d’affaires ad interim de la mission permanente de la République de Singapour auprès de l’ASEAN, Singapour étant le pays chargé de la coordination du dialogue ASEAN-UE, et par M. David Daly, chef de la division «Asie du Sud-Est» du Service européen pour l’action extérieure, en collaboration avec M. Jean-Louis Ville, chef de l’unité «Asie de l’Est, Asie du Sud-Est et Pacifique» de la direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne. La réunion a été ouverte par M. Quick et par son Excellence M. Francisco Fontan, ambassadeur de l’UE auprès de l’ASEAN, en présence de membres du Comité des représentants permanents auprès de l’ASEAN, de responsables du secrétariat de l’ASEAN et de l’UE, ainsi que de représentants des États membres de l’UE.

Pour en savoir plus:

Fiche d’information sur les relations UE-ASEAN

 

 

 

Languages: