Delegation of the European Union to Myanmar

Une journée pour célébrer la diversité culturelle

21/05/2021 - 13:22
News stories

La journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement est un événement particulier: une célébration de la multitude de façons dont l’art enrichit notre vie, qu’il s’agisse de musique, de poésie, de danse ou de cinéma - la variété semble infinie. Cette journée est également l’occasion d’approfondir notre compréhension des valeurs de la diversité culturelle.

Artist Ider Uuliin Nuur Park - Nogoonbaatar Eco Art Festival

«La culture est au cœur des défis auxquels nous sommes confrontés à l’échelle mondiale, parmi lesquels la transition vers une économie verte et numérique. Construire mieux et de manière plus durable impliquera des changements culturels pour tous.»

- Déclaration commune du haut représentant/vice-président Josep Borrell et des commissaires Gabriel et Urpilainen lors de la journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement

L’UE étant partie à la convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles(lien externe) adoptée en octobre 2005, les délégations de l’UE, les États membres et les opérateurs culturels unissent leurs forces pour promouvoir la diversité culturelle dans le monde entier.

Le programme «Les espaces européens de la culture»(lien externe) est l’un des programmes culturels les plus ambitieux de l’UE qui a pour objectif de renforcer la diversité culturelle sous toutes ses formes. Huit pays: le Bénin, l'El Salvador, le Guatemala, le Honduras, l’Éthiopie, la Mongolie, le Sri Lanka, et les États-Unis participent à 6 modèles de collaboration innovants visant la durabilité grâce à la culturel’innovation numériquela paix et la stabilitéles droits culturels, et la liberté d’expression.

Soutenir des systèmes de gouvernance durables pour la culture:

La convention de l’UNESCO de 2005 vise à protéger et à promouvoir la diversité des expressions culturelles en se fondant sur des procédés et des systèmes de gouvernance informés, transparents et participatifs. La création, la production, la distribution et l’accès aux diverses activités culturelles doivent être soutenus.

Éthiopie – Tibeb Be Adebabay

La définition de la politique culturelle par l’Éthiopie est axée sur les domaines du patrimoine, du tourisme et des industries culturelles. L’espace public peut rarement être utilisé par des artistes ou des acteurs de la société civile comme lieu de rencontre.

«Tibeb be Adebabay» («L’art dans l’espace public» en amharique) est un festival participatif de rue organisé dans l’espace public à Addis-Abeba. Né de la conviction que la culture n’est pas un luxe mais une nécessité, le projet «Tibeb be Adebabay» offre aux habitants d’Addis-Abeba de nouvelles expériences dans le domaine public. L’objectif premier du festival est de faire participer le public à la création d’œuvres d’art avec des artistes dans les rues. Le festival vise également à aborder cette question en offrant de nouvelles possibilités de dialogue et de collaboration avec la société.

La campagne «Notre avenir ensemble» qui vise à sensibiliser le public au rôle que jouent les arts dans la société a été un autre élément majeur de cet engagement.

Photograph: Tibeb be Adebabay - Addis Street Art
Addis Street Art est un projet vedette qui permet aux personnes de se réunir et de participer à la création de peintures murales urbaines et d’autres formes d’art dans la rue au moyen de graffitis et d’autres techniques. Photographie: Tibeb be Adebabay

Parvenir à un flux équilibré de biens et de services et accroître la mobilité des artistes et des professionnels dans le domaine de la culture:

Un accès libre et équitable à la culture ainsi que la libre circulation des biens et des services culturels sont essentiels pour un secteur particulièrement touché par la crise de la COVID-19. La libre circulation des artistes et des professionnels est également nécessaire pour favoriser la diversité culturelle.

Sri Lanka – Colomboscope: sur le langage et l’appartenance plurielle

Partout au Sri Lanka, les artistes sont confrontés à une lutte constante pour maintenir leurs moyens de subsistance professionnels dans le secteur culturel en raison du manque de financement public, de bibliothèques artistiques accessibles et d’archives ouvertes. Le festival «Colomboscope» offre aux producteurs créatifs la possibilité de procéder à un échange horizontal sur des questions créatives ainsi que sur des sujets d’urgence sociopolitique. La préparation du prochain festival «Colomboscope» comprend des ateliers de développement professionnel, des cercles de tutorat et des résidences en tandem dans différentes régions du Sri Lanka, rassemblant des pratiques culturelles contemporaines qui étudient les phénomènes locaux et mondiaux. Les œuvres produites au cours de ce projet vont du film à l’installation, en passant par l’édition créative et la poésie de performance. Les publics locaux peuvent assister à l’élaboration des œuvres d’art dans le cadre des ateliers régionaux ouverts, lesquelles seront également présentées lors du «Colomboscope 2021».

Intégrer la culture dans les cadres de développement durable:

La culture et l’ensemble des secteurs créatifs sont reconnus comme moteurs de développement social et économique.

Bénin – Urban Cult Lab'Africa

L’urbanisation africaine rassemble des cultures, des langues, des traditions et un patrimoine différents. Le projet «Urban Cult Lab’ Africa» contribue à faire de cette diversité une occasion d’éviter les sources de tensions et de conflits, et de développer un alliage de compétences et de talents pour élaborer des solutions aux questions d’urbanisation. Ce projet a réuni six ateliers de création numérique au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, en Mauritanie et au Togo en Afrique de l’Ouest afin de co-concevoir des événements culturels, notamment des résidences d’artistes, des événements en direct et des expositions.

Le projet est alimenté par de solides collaborations régionales dans le domaine de l’innovation numérique pour l’éducation, les fabricants et les artistes, ainsi que pour les biens et les services. Le projet «Urban Cult Lab’Africa» promeut l’inclusion sociale en encourageant la réappropriation des espaces urbains afin de rendre leur programme créatif visible auprès du public le plus large possible.

culture

Comme de nombreux ateliers de création dans le monde entier, «Blolab Bénin» lutte contre la propagation du coronavirus, en utilisant la technologie d’impression 3D pour fabriquer des masques et des visières. «Blolab» travaille en partenariat avec «Urban Cult Lab Africa». Photographie: Blolab Bénin

Promouvoir les droits de l’homme et les libertés fondamentales

Le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales est une condition préalable à la diversité des expressions culturelles.

Mongolie — Festival international d’art écologique Nogoonbaatar

La moitié de la population mongole vit à Oulan-Bator, l’une des capitales les plus polluées de la planète. Les particules fines sont responsables de nombreux troubles de santé et de décès prématurés, et constituent une menace importante pour les jeunes générations. Le nombre de ces particules fines augmente avec l’accroissement de la population et l’intensification de l’exode rural. «Nogoonbaatar» («le héros vert»), le premier festival d’art écologique du pays, espère changer cette situation critique. Le festival est organisé dans le «Ger district», un quartier connu pour être très pollué en raison de la combustion de charbon. Les artistes locaux, les artistes européens en résidence et les éducateurs dans le domaine de l’environnement utilisent une approche interpersonnelle, en développant des projets artistiques et des manifestations dans les centres communautaires, les écoles et les espaces publics.

L’ensemble des activités du festival met en évidence les effets de la pollution atmosphérique et encourage les bonnes pratiques pour un mode de vie plus durable. L’objectif est de sensibiliser à la pollution atmosphérique (tant à l’intérieur qu’en extérieur) et à ses incidences sur la santé, d'encourager les bonnes pratiques telles que les méthodes de prévention et de protection, et de présenter des solutions peu coûteuses ou gratuites pour réduire la pollution (telles que l’isolation, la ventilation, la plantation d’arbres, ainsi que les systèmes de chauffage et combustibles plus propres) en utilisant la méthode d’apprentissage par la pratique.

CLIC: Un autre projet culturel financé par l’UE à Cuba

L’UE et ses membres ont une longue tradition de coopération dans le secteur culturel à Cuba. Le pôle EUNIC Cuba, récemment créé, vise à trouver des synergies et à accroître l’impact de ses activités de coopération culturelle. Afin d’atteindre cet objectif, la délégation de l’UE à Cuba a alloué un budget au projet «CLIC», une initiative du pôle EUNIC Cuba.

Lors de la première phase du projet, l’accent a été mis sur le renforcement des initiatives et des structures locales existantes dans les industries culturelles. Le projet «CLIC» soutient l’organisation d’activités axées sur l’échange, l’éducation, la recherche, la promotion et la co-création autour de quatre domaines stratégiques:

  • Soutenir le développement des industries culturelles cubaines
  • Renforcer la capacité des créateurs et des professionnels
  • Intégrer des artistes cubains dans les réseaux et marchés professionnels en Europe
  • Stimuler un urbanisme innovant, inclusif et résilient à La Havane

Toutes les activités sont animées par l’idée de promouvoir les jeunes talents cubains et de mettre en relation les artistes et les professionnels cubains avec leurs homologues européens, renforçant ainsi leurs capacités. Le projet «CLIC» est basé sur l’échange d’expériences et de connaissances, auquel participent des experts cubains et européens issus des disciplines les plus variées: le cinéma, la danse, la mode, la musique, l’architecture et les arts visuels.

Rubriques éditoriales:

Auteur