Delegation of the European Union to Myanmar

Journée dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste: déclaration du haut représentant et vice-président, Josep Borrell

Brussels, 27/01/2021 - 09:54, UNIQUE ID: 210127_5
Statements by the HR/VP

L'écrivain italien et survivant de l'Holocauste Primo Levi qui, le premier, a livré un témoignage écrit détaillé des atrocités commises à Auschwitz, a eu ces mots: "Nous ne pouvons pas la comprendre [la haine nazie]; mais nous pouvons et nous devons comprendre d'où elle est issue, et nous tenir sur nos gardes. Parce que ce qui est arrivé peut recommencer. C'est pourquoi nous avons tous le devoir de méditer sur ce qui s'est produit".

Soixante-seize ans après la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau, ces mots résonnent plus fort que jamais. En pleine pandémie de COVID-19, nous avons pu voir comment, à l'instar du virus, la haine à l'égard de nombreuses minorités a pris de l'ampleur à travers le monde, y compris sous l'effet de la prolifération de théories du complot à caractère antisémite et de discours de haine contre les Juifs, en particulier sur les médias sociaux.

Nous avons également constaté la persistance, y compris en Europe, de théories odieuses visant à remettre en question l'Histoire par la négation de l'Holocauste. L'UE continuera de s'employer à faire en sorte que nous agissions de manière résolue, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de nos frontières, contre l'antisémitisme et la discrimination, en mettant en œuvre la future stratégie de l'UE en matière de lutte contre l'antisémitisme et le plan d'action de l'UE en faveur des droits de l'homme et de la démocratie (2020-2024), qui a été récemment adopté. Jamais nous n'accepterons ni ne passerons sous silence la négation de l'Holocauste, et nous lutterons fermement contre toutes les formes d'antisémitisme, d'intolérance, de harcèlement ou de violence à l'encontre de toute personne ou de toute communauté sur la base de l'origine ethnique, de la religion ou des convictions.

Contre l'antisémitisme, le meilleur antidote reste la connaissance. L'UE continuera d'œuvrer au sein du système multilatéral, en particulier des Nations unies, afin de maintenir des politiques de mémoire efficaces, de protéger la liberté de religion ou de conviction, de prévenir les génocides, de protéger les sites historiques et religieux et de promouvoir l'éducation, la documentation et la recherche sur l'Holocauste. Nous avons une responsabilité envers les victimes, les survivants et les générations futures.

Nous devons préserver la mémoire des six millions d'hommes, de femmes et d'enfants qui ont péri, victimes de la cruauté nazie. Nous combattrons l'antisémitisme et veillerons à ce que le serment "Plus jamais ça" soit transmis aux prochaines générations d'Européens. Tel est mon engagement à l'occasion de la Journée dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

Contexte

Perpétuer la mémoire - Des survivants de l'Holocauste racontent leur histoire à travers un projet vidéo innovant

Languages: