Delegation of the European Union to Myanmar

L'Union européenne octroiera 688 millions d'euros de subventions au Myanmar de 2014 à 2020

Bruxelles, 08/12/2014 - 00:00, UNIQUE ID: 141208_01
Press releases

 L'Union européenne (UE) a annoncé qu'elle a alloué 688 millions d'euros (900 millions de dollars) au Myanmar dans le cadre de son programme de coopération bilatérale pour la période 2014-2020, afin de renforcer son soutien au processus de transition multiple du pays. Les fonds alloués contribueront à développer les zones rurales et l'agriculture, à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à soutenir l'éducation, à améliorer la gouvernance et l'État de droit et à maintenir la paix.

Neven Mimica, commissaire pour la coopération internationale et le développement, a fait la déclaration suivante:

«Ce programme constituera le cadre indicatif pluriannuel de notre coopération pour les sept prochaines années et s'inscrit dans le prolongement du nouveau partenariat bâti par l'UE et le Myanmar depuis 2011. Il souligne la détermination sans faille de l'UE à soutenir le développement durable et la réduction de la pauvreté dans le pays, au profit de tous ses habitants. Les quatre domaines de coopération prioritaires de l'UE seront le développement rural, y compris l'agriculture et la sécurité alimentaire et nutritionnelle; l'éducation; la gouvernance, l’État de droit et le renforcement des capacités de l'État; et le soutien au maintien de la paix. Ce choix est le fruit des larges consultations menées avec des représentants de l'ensemble de la société au Myanmar, notamment lors de la réunion de la task-force UE-Myanmar qui s'est tenue en novembre 2013, et est conforme aux propres objectifs du gouvernement en matière de développement.

Outre la coopération bilatérale exposée dans ce programme, le Myanmar continuera de bénéficier d'un soutien au titre d'autres instruments et programmes thématiques et régionaux de l'UE. Ceux-ci couvrent un vaste éventail de domaines, parmi lesquels la démocratie et les droits de l'homme, la société civile, l'environnement et le changement climatique, le développement humain, les énergies renouvelables et les échanges commerciaux.»

Un développement rural durable est essentiel pour parvenir à éradiquer la pauvreté dans les zones rurales du Myanmar. L'UE prévoit dès lors de financer des actions jusqu'à concurrence de 241 millions d'euros dans le secteur «Développement rural, agriculture et sécurité alimentaire et nutritionnelle». Nous aiderons le pays à relever les défis qui se posent dans ce domaine et à s'attaquer aux niveaux élevés de dénutrition, grâce au soutien à une production et à des chaînes de valeur agricoles adaptées au changement climatique et axées sur la nutrition, à une résilience accrue face aux catastrophes naturelles, à une meilleure gestion des ressources naturelles, à des infrastructures de meilleure qualité et à des capacités renforcées.

Le secteur «Éducation» du Myanmar recevra jusqu'à 241 millions d'euros  de fonds. L'UE soutiendra les objectifs suivants: permettre à un plus grand nombre de personnes de suivre une éducation équitable et de qualité, renforcer le système d'éducation et parvenir à une meilleure adéquation entre l'éducation et les besoins du marché du travail.

Un montant maximum de 96 millions d'euros a été alloué au secteur «Gouvernance, État de droit et renforcement des capacités de l'État» à l'appui des réformes démocratiques et institutionnelles. L'UE accorde la priorité à un renforcement des capacités des institutions de nature à améliorer les services publics offerts à la population du Myanmar. L'aide que nous apporterons à l'organisation d'élections crédibles, transparentes et ouvertes en 2015 et au-delà constituera un volet essentiel dans ce domaine.

Une transition durable passe par une réconciliation nationale. Pour contribuer à promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité au Myanmar, l'UE a alloué un montant maximum de 103 millions d'euros au secteur «Soutien au maintien de la paix». Ce soutien porte notamment sur la surveillance du respect d'un cessez-le-feu dans l'ensemble du pays, un dialogue politique ouvert à tous, une réforme du secteur de la sécurité et des mécanismes visant à accompagner la transition. En outre, la priorité sera accordée à l'amélioration des relations intercommunautaires et au redressement socio-économique des communautés touchées par le conflit.

Avec l'aide qui sera fournie au cours des sept prochaines années, l'UE poursuivra ses initiatives en cours et continuera de promouvoir la paix, une croissance inclusive, un développement durable et une gouvernance démocratique au profit de tous les habitants du Myanmar.

Languages:
Équipes éditoriales: