Delegation of the European Union to Myanmar

Déclaration de la Haute Représentante de l'Union et vice-présidente de la Commission, Mme Federica Mogherini, sur la Journée internationale de commémoration de l'Holocauste

Bruxelles, 27/01/2015 - 00:00, UNIQUE ID: 150127_01
Statements by the HR/VP

À l'occasion de cette Journée internationale de commémoration de l'Holocauste, je me joins à tous ceux qui, dans le monde entier, commémorent un crime sans précédent dans l'histoire de l'humanité, puisque six millions de Juifs ainsi que des millions d'autres victimes innocentes, des Roms, des prisonniers politiques, des prisonniers de guerre, des personnes handicapées et des homosexuels ont été tués dans les camps de la mort nazis.

Cette année, la Journée internationale de commémoration de l'Holocauste a une résonance particulière, étant donné qu'elle coïncide avec le 70e anniversaire de la libération du camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Les personnes qui ont souffert et qui ont perdu la vie au cours de l'Holocauste de doivent jamais tomber dans l'oubli. De même, nous ne devrions pas oublier les combats quotidiens des survivants, qui portent toujours en eux la douleur de leur expérience, mais aussi la mémoire, qui constitue un enseignement pour les générations futures.

Pour nous en Europe, les cérémonies d'aujourd'hui se déroulent dans un contexte qui donne à réfléchir. Les récents attentats terroristes qui ont été perpétrés dans un supermarché cacher à Paris, au cours desquels quatre personnes ont été tuées, constituent un sinistre rappel du fait que l'antisémitisme violent est toujours d'actualité. Septante ans après l'Holocauste, il y a en Europe des communautés juives qui se sentent à nouveau menacées.

Par conséquent, aujourd'hui plus que jamais, il ne suffit plus de clamer "plus jamais ça". Nous devons transformer ces paroles en actes. Aujourd'hui, plus que jamais, nous devons informer les générations nées après l'Holocauste des événements terribles qui se sont produits sur le sol européen et les éduquer de façon à ce qu'elles s'opposent à l'antisémitisme et à toute forme de discrimination.

Pour reprendre les mots du célèbre écrivain italien et survivant d'Auschwitz, Primo Levi: "Il n'est ni facile ni agréable de sonder cet abîme de noirceur, et je pense cependant qu'on doit le faire, car ce qu'il a été possible de commettre hier pourra être tenté à nouveau demain, pourra nous concerner nous-mêmes ou nos enfants.

Languages:
Équipes éditoriales: